ZOO

The Witch and the Beast T.1 (Mai 2021)

couverture de l'album The Witch and the Beast T.1

Éditeur : Pika

Scénario : Kousuke Satake

Collection : Seinen

Genres : Manga, Seinen

Prix : 7.50€

ma collection
mes souhaits

La critique ZOO

Note ZOO 3.0

Scénario

2.0

Dessin

4.0

Dans un monde où la magie noire coexiste avec les mortels, un étrange duo enquête sur l’apparition de sorcières sanguinaires. Un résumé alléchant pour un contenu malheureusement plutôt conventionnel.

Ashaf, mage au demi-sourire imperturbable, est accompagné de Gido une jeune fille féroce nourrissant une haine contre les sorcières (et contre le monde entier). Ils sont membres de L’Ordre de l’Écho Noir, une association intervenant sur les débordements que la sorcellerie peut causer. Nous les suivons dans deux aventures distinctes dans le même but : débusquer les sorcières. Nos deux compagnons n’hésitent pas à utiliser la force brute pour déjouer les plans machiavéliques des viles sorcières: que ce soient massacres de civils ou sacrifices.


Des événements surnaturels entraînent parfois des ravages

Des événements surnaturels entraînent parfois des ravages
© Pika Seinen


Si l’ouvrage se veut mature, saupoudré de violences crues, le fond ne suit pas toujours. Dès le début, les protagonistes sont eux-mêmes déboussolés, nous faisant rentrer difficilement dans l’univers. Avec un rythme décousu, il faut s’accrocher pour comprendre ce qui sera important pour la suite.

De plus, le ton de la traduction, tantôt soutenu (voir désuet), tantôt familier contribue à ne plus savoir sur quel pied danser. Et c’est dommage, car certaines scènes importantes se retrouvent désamorcées.


Guido ne pourra être entravée dans sa chasse

Guido ne pourra être entravée dans sa chasse
© Pika Seinen


Mais d’un autre côté, Kousuke Satake a un sacré coup de plume! Une ligne à la fois puissante et expressive, mais aussi délicate. Dans les scènes d’action, les hachures sont très bien maîtrisées et la force titanesque des attaques bien représentées. Même le gore est réussi, bien que peu ragoûtant. Niveau découpage, on reste sur quelque chose de classique et efficace.

Il est donc frustrant qu’avec de si beaux visuels et une histoire qui pourrait avoir du potentiel, The Witch and The beast ne soit pas du niveau de ce à quoi on peut s’attendre. L’univers est classique pour son genre, les personnages trop peu développés et l’intrigue, bien qu’elle soit répétée par Gido toutes les pages, peu prenante. À voir si dans le tome 2 l’auteur saura étoffer l’univers et ses personnages!

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants