ZOO

Quartier Lointain (Novembre 2022)

couverture de l'album Quartier Lointain

Éditeur : Casterman

Scénario : Jirô TaniguchiDessin : Jirô Taniguchi

Collection : Sakka

Genres : Manga, Seinen

Prix : 24.00€

ma collection
mes souhaits
mes lectures

On ne se baigne pourtant jamais deux fois dans le même fleuve

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.5

Que trouve-t-on dans les représentations de Taniguchi qui nous accroche autant l’âme ? La nième réédition de Quartier lointain nous éclaire.

Hiroshi est un archétype du laborieux col blanc japonais qui enchaine les heures autant de les apéros, noyant sa surcharge de travail le plus loin possible d’une famille elle aussi enfermée dans cette division nucléaire étouffante. Une facétie de transport l’amène à retourner en solitaire dans la ville natale, ville qu’il n’avait jamais plus arpenté suite à la mort de son dernier parent proche, sa mère, vingt ans auparavant. Souvenirs et sentiments sur le sujet s’empressent de refaire surface durant le trajet. Cette famille fut-elle heureuse seulement heureuse ? S’étonnant lui-même de cette nostalgie inattendue, l’acharné de boulot se laisse porter par ses pieds jusqu’à la sobre tombe de sa mère et s’y endort pour se réveiller en 1963, année de ses 14 ans mais aussi année de la disparition inexpliquée de son père, origine de toute la souffrance accumulée par sa famille et de la fracture dans son propre cœur.

Joueur 2 a quitté la partie

Jiro Taniguchi, chantre superstar d’un japon du quotidien qu’il faut ne jamais avoir vécu pour en comprendre la pleine pertinence, se préoccupe ici des regrets que l’on développe avec le temps. Hiroshi ne retourne pas dans le passé pour le bien de l’univers mais pour comprendre. Pour saisir, par l’exemple, pourquoi il en est lui-même là. Un point de vu adulte, distancié, conscient, est parfois nécessaire pour prendre la pleine mesure de l’inexorable, à travers la relecture de sa propre vie.

Quartier lointain

Quartier lointain
© Casterman, 2022

Appel à la souvenance et à la saine curiosité, Quartier lointain utilise le thème du retour dans le temps pour proposer une leçon mélancolique sur l’ouverture et la compréhension. Les époques se mélangent comme des polaroïds empilés tandis que l’enquête pleine de désarroi d’Hiroshi prend le pas sur son initial regain de liberté juvénile. D’une nuance précieuse, le récit s’attarde non pas sur un potentiel suspens envers lequel Horishi est globalement impuissant mais sur la douce leçon des multiples prises de conscience d’une vie.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants