ZOO

Cagaster - T2 (Septembre 2014)

couverture de l'album

Série : CagasterTome : 2/6Éditeur : Glénat BD

Scénario : Chicken HashimotoDessin : Chicken Hashimoto

Collection : Shônen

Genres : Fantastique, Heroic fantasy, Manga, Shonen

Public : À partir de 9 ans

Prix : 6.90€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 3.0

Scénario

3.5

Dessin

3.0

Dans un monde post-apocalyptique où une contamination transforme les humains en insectes tueurs, Kidow l'exterminateur et Ilie, jeune orpheline naïve, essaient de survivre. Après un premier tome décevant, ce manga de science-fiction commence ici à prendre un peu plus d'ampleur.

Kidow fait enfin face au tueur d'exterminateurs qui sévit depuis quelques temps dans la région. Mais il va faire une découverte effrayante qui risque de bouleverser les connaissances actuelles sur les insectes, et manque de le payer de sa vie. Sauvé grâce à l'intervention d'Ilie, Kidow se rendra compte que, bizarrement, des anciennes connaissances d'Ilie semblent être impliquées dans cette affaire...

Alors que le premier tome manquait franchement de saveur, cette suite parvient à capter un peu plus l'intérêt du lecteur. Mystère génétique, mise en place d'une intrigue sur le passé d'Ilie, révélations sur celui de Kidow, mise en retrait de la pseudo-relation amoureuse entre les deux protagonistes qui devient un peu plus subtile... L'auteur a su faire de meilleurs choix pour son intrigue. Même s'il reste quelques maladresses et raccourcis dans les dialogues et relations entre les personnages, certaines scènes, comme la mort de l'un d'eux, sonnent très justes.

Le dessin s'est également amélioré, notamment au niveau de l'anatomie et des mouvements. Cependant le style reste classique. Les insectes bénéficient de plus de soin et de détails, mais n'apparaissent toujours que très peu. C'est pourtant un élément central de l'histoire. Lors des combats, les mises en page sont originales mais les enchaînements brouillons, ce qui perturbe la compréhension de l'action.

Si Cagaster s'est clairement amélioré sur ce deuxième tome, les défauts sont hélas encore nombreux...

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants