ZOO

Dead Company 2 : Dead company t02 - 2 (Novembre 2020)

couverture de l'album Dead company t02 - 2

Série : Dead Company 2Éditeur : Ki-oon

Scénario : Yoshiki TonogaiDessin : Yoshiki Tonogai

Collection : Seinen

Genres : Manga, Seinen

Prix : 7.90€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 3.0

Scénario

2.5

Dessin

3.0

Bien que le rythme ne soit pas aussi entraînant que dans le premier tome, le mangaka Tonogai Yoshiki nous plonge dans son univers sombre et rempli de perfidie. Toujours en compagnie de Ryosuke, à laquelle s’ajoute la nouvelle venue Kyo, nous découvrons les mécanismes du jeu ainsi que les complots qui s’élaborent au sein de la compagnie.

Ryosuke s’aperçoit avec effroi les réelles motivations de sa société, elle organise des jeux de survies afin d’optimiser leurs jeux vidéo. Se rendant compte de la présence de la sœur de son ex petite-amie, Kyo, notre héros décide d’éliminer son superviseur afin de prendre les commandes du jeu. Grâce à cela, il peut secourir la jeune fille piégée dans une partie.

Un climat anxiogène se développe autour des deux personnages et ils vont devoir ruser afin de pouvoir s’échapper du dédale dans lequel ils se sont retrouvés. Un autre protagoniste fait également irruption. Il viendra en aide à notre héros bénéficiera, les deux personnages partageant des objectifs communs.


L'homme

Avec le transporteur de corps, la disparition d'un cadavre n'a jamais été si facile avec Dead Company
©Yoshiki Tonogai / Ki-oon

Malheureusement l’auteur cède à certaines facilités scénaristiques qui entachent l’histoire. Par exemple, des discussions entre Ryosuke et Kyo à travers une oreillette alors qu’elle est censée être confinée dans une pièce avec des assassins qui scrutent le moindre mouvement de ses mouvements.

Ce deuxième tome met du temps à prendre forme, principalement dû à la présentation du jeu. En trainant en longueur, les lecteurs peuvent tomber dans une certaine lassitude.

Le dessin est caractérisé par son design classique, sans prise de risque, avec des traits de crayon assez fins. Cela rend l’œuvre agréable à lire mais les lecteurs ne seront ni impressionnés ni déçus. À noter, les scènes mettant en avant les assassinats ou des actions gore plairont aux amateurs du genre.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants