ZOO

L'Oiseau d'Or de Kainis - T3 (Septembre 2022)

couverture de l'album

Série : L'Oiseau d'Or de KainisTome : 3/3Éditeur : Glénat Manga

Scénario : Kazuki HataDessin : Kazuki HataTraducteur : Hana Kanehisa

Collection : Shojo Manga

Genres : Manga, Shojo

Public : À partir de 12 ans

Prix : 7.60€

ma collection
mes souhaits
mes lectures
série

La belle plume

Note ZOO Manga 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

Léa écrit depuis son plus jeune âge. Mais voyons, une femme ne peut pas écrire... Coincée dans son genre, Léa va s’émanciper pour réaliser son rêve.

Dans l’Angleterre du XIXe siècle comme dans le reste du monde d’ailleurs, une femme ne peut pas accéder à certains métiers comme à certains arts, « inaccessibles pour leurs cerveaux féminins ». Son destin ? Ne pas hériter et se marier, faire des enfants, afin de devenir une « femme respectable ». Léa Void, fille de pasteur de 19 ans, qui aspire à une carrière d’écrivaine, sait bien qu’elle ne pourra jamais se soumettre à ce destin. Ces écrits plaisent et elle ose envoyer son roman à un éditeur londonien, sous le pseudo masculin d’Alan Wedgewood. Et surprise, elle est éditée ! Impossible de passer à côté de cette opportunité : la voilà en route pour la capitale déguisée en homme, prête à signer son contrat et à croquer sa vie...

L'oiseau d'or de Kainis, tome 3

L'oiseau d'or de Kainis, tome 3
©KAINIS NO KIN NO TORI ©2019 Kazuki Hata / EAST PRESS CO., LTD.

Girl Power

Abordant le sexisme de l’époque, dont les flammes perdurent dans le temps, la mangaka Kazuki Hata nous offre une intéressante minisérie en quatre tomes (dont la suite, éditée au Japon, viendra peut-être en France ?). On y voit bien les diktats sexistes et absurdes de cette Angleterre victorienne, qui n’ont aucune raison d’exister et vont bientôt voler en éclats.

L’amitié, l’intelligence et la détermination de Léa/Alan, rappelant le parcours de Jo March (Les Quatre filles du Docteur March), séduisent d’emblée. Si l’on peut parler de série féministe par son sujet, il est toujours abordé en creux puisque Léa n’affronte pas la société patriarcale, préférant contourner les obstacles. En tous cas, cette lecture de la collection Shojo+ est agréable et bien ficelée !

Article publié dans le mag ZOO MANGA N°5 Septembre-Octobre 2022

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants