ZOO

Le Monstre d'Einstein - T1 (Janvier 2022)

couverture de l'album

Série : Le Monstre d'EinsteinTome : 1/1Éditeur : Sakka

Scénario : Ryu MiyanagaDessin : Ryu Miyanaga

Collection : SAKKA SEINEN

Genres : Fantastique, Manga, Seinen, Shonen

Public : À partir de 12 ans

Prix : 9.45€

ma collection
mes souhaits
série

Les péripéties d'un héros recomposé

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Avec ce premier volume, Ryu Miyanaga revisite le mythe de Frankenstein avec originalité, nous transportant dans un univers graphique aux limites de l’expressionnisme !

Peut-être serez-vous quelque peu déstabilisés par les dessins, par ces cadrages atypiques, ces décors parfois tordus et ce style aux antipodes de ce que l’on peut lire habituellement dans les mangas. Néanmoins, vous ne resterez pas indifférents ! Car derrière cette singularité se dévoile progressivement la personnalité d’un auteur à la sensibilité à fleur de peau.



Extrait de Le Monstre d'Einstein T.1 © 2016-2017 Ryu Miyanaga / SQUARE ENIX CO, LTD. © Casterman, 2022





Le Monstre d’Einstein est donc sa première série publiée en France. Nous y rencontrons Lerew, un jeune pêcheur particulièrement apprécié par la communauté où il vit avec son père. Néanmoins, lors d’une sortie en mer, son bateau est pris dans une violente tempête qui le laisse inerte et grièvement blessé, échoué sur la plage. Il ne doit la vie qu’à l’intervention de son ami sorcier, Einstein, qui va reconstituer son corps et lui offrir notamment son propre cœur. Bien sûr, les villageois ne voient plus en lui que le monstre qu’il est devenu, ils tentent de l’attaquer, le forçant avec Einstein à choisir la fuite.

Le scénario creuse alors la psychologie de ces deux parias qui doivent apprendre à se redécouvrir et s’accepter et à se reconstruire. Toutefois, le ton n’est pas sentencieux, ni même exagérément dramatique. Certes Lerew (devenu « Frank ») a du mal à s’habituer à ce nouveau corps puzzle, il reste malgré tout positif et plein d’entrain aux côtés de son compagnon d’infortune.

Pas mal de rebondissements dans ces 272 pages qui se dévorent agréablement d’une traite. Une très belle surprise, vivement recommandée !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants