ZOO

Les Gouttes de Dieu - T29 (Août 2013)

couverture de l'album

Série : Les Gouttes de DieuTome : 29/44Éditeur : Glénat BD

Scénario : Tadashi AgiDessin : Tadashi Agi, Shu Okimoto

Collection : Seinen

Genres : Manga, Seinen

Public : À partir de 12 ans

Prix : 9.15€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

La quête du neuvième apôtre bat son plein dans ce 29e tome des Gouttes de Dieu. Chacun des trois adversaires a sa méthode pour trouver ce vin. Tomine court le marathon, Shizuku court les bars en Italie, Christopher court après la jolie Miyabi.

Tomine est persuadé qu'il trouvera ce vin en courant des marathons mais à force il met sa santé en péril. Shizuku, lui, part en Italie avec Chosuke sur les traces du neuvième apôtre et sa quête l’amène à aider un jeune marathonien qui a subi un terrible accident. L’absence de Shizuku laisse le champ libre à Christopher qui en profite pour se rapprocher de Miyabi.

Dans cet album, nous en apprenons un peu plus sur la personnalité fantasque mais attachante de Christopher qui constitue décidément un rival redoutable pour Shizuku, et pas seulement dans le domaine du vin. Tadashi se sert en effet de ce nouveau personnage pour relancer le scénario d'une série qui risquait de se répéter. En effet, Miyabi a accepté de parier avec Christopher sur l’identité du neuvième apôtre. Si elle perd, elle s’engage à travailler pour Christopher et donc à trahir Shizuku…

Le dessin réaliste d’Okimoto, en noir et blanc, reste une valeur sûre. Excellent dans les portraits, il n’hésite pas à faire la part belle aux paysages dès que l’occasion se présente.

Le scénario de ce vingt-neuvièmetome relance donc l'intrigue et le dessin est toujours aussi agréable, que demander de plus pour ce millésime ?

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

note de la critique de SuperMax

La force que témoigne de tome est de faire une place belle aux relations humaines, aux sentiments, aux choix qu'ils doivent faire. Les personnages secondaires prennent également plus d'importance.
Enfin, le dessin est toujours de qualité égale : simple dans les passages narratifs, à foisonnant de détails dans les dégustations. Une qualité égale, comme un Mouton Rothschild.

Posté le 10/10/2013 à 22h41