ZOO

Les Promeneuses de l'apocalypse - T1 (Juillet 2022)

couverture de l'album

Série : Les Promeneuses de l'apocalypseTome : 1/2Éditeur : Bamboo

Scénario : Sakae SaitoDessin : Sakae Saito

Collection : BAMB.DOKI DOKI

Genres : Manga, Seinen

Prix : 7.50€

ma collection
mes souhaits
mes lectures
série

Guide touristique d'un Japon postapo

Note ZOO 3.5

Scénario

4.0

Dessin

3.0

La fin du monde est un exercice récurrent en bande dessinée. Dans la culture japonaise du siècle dernier, le poids des bombardements atomiques a développé un vrai goût local pour ce sujet. Sakae Saito a ici voulu porter un regard différent sur la fin du monde, plus positif.

Yoko et Ari se baladent en moto à travers le Japon. Yoko suit le parcours que sa sœur avait publié sur un réseau social de photos. C’est pour elles l’occasion de découvrir de leurs propres yeux toutes les beautés du Japon. Particularité : il n’y a plus d’humains dans ce monde. Yoko et Ari sont les deux dernières d’un monde ravagé. Autre particularité, il s’avère qu’Ari n’est pas tout à fait humaine...

Et si la fin du monde était réjouissante ?

Pour une fois, apocalypse ne rime pas avec dépression. Le mangaka Sakae Saito offre ici une œuvre qu’il veut positive autour d’un sujet habituellement traité avec dureté. Ses deux héroïnes ne sont pas ennuyées par des êtres humains violents, il n’y a plus personne. Leurs soucis sont beaucoup plus pratiques : boire de l’eau qui ne soit pas polluée par les déchets, trouver des routes qui ne soient pas submergées... Et dans le même temps, elles goûtent à la beauté d’un monde débarrassé de l’espèce humaine. Un monde dans lequel la nature reprend le pas sur le béton et le bitume. Et la nature n’est pas tendre avec les humains. Pas besoin de zombies pour nous mettre en danger.

Les promeneuses de l'apocalypse, tome 1

Les promeneuses de l'apocalypse, tome 1
©Sakae Saito 2021 KADOKAWA CORPORATION

Et pour faire vivre ce postapo naturaliste, il fallait un dessin qui ne craigne pas de venir sur les décors. Les Promeneuses de l’apocalypse répond totalement à cette attente. Les cases sans arrière-plan sont bien moins présentes que la moyenne. L’auteur nous faisant visiter le Japon, il doit mettre en scène ces paysages, c’est ce que le lecteur attend. Si vous aviez déjà envie de visiter ce pays, cela devrait se confirmer. D’autant que le dessin est solide, Saito affiche une belle maîtrise. On n’est donc pas déçu de la visite.

Côté promesses et réponses

Ce manga n’est pas juste une balade, c’est bien plus. D’abord, cette courte révélation du fait qu’Ari soit une sorte de Cyborg, ou de robot humanoïde. Le lecteur le découvre dans une case, mais ce n’est pas expliqué. Il y a le destin de l’humanité et celui plus particulier de la sœur de Yoko. Sakae Saito cache encore ses intentions, mais le bon esprit qui se dégage de ces planches donne envie de poursuivre la lecture. Mais attention, il faudra quand même en dire plus dans le tome 2, sans quoi la promenade pourrait devenir lassante...

Article publié dans le mag ZOO MANGA N°4 Juillet-Août 2022

Pour aller plus loin

Les promeneuses de l'apocalypse
Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants