ZOO

Sidooh - T1 (Janvier 2021)

couverture de l'album

Série : SidoohTome : 1/14Éditeur : Panini Manga

Scénario : Tsutomu TakahashiDessin : Tsutomu Takahashi

Genres : Manga, Seinen

Prix : 7.99€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.5

Scénario

5.0

Dessin

4.0

Ayant préalablement édité la série à partir de 2005, Panini profite du succès de Neun, l'actuelle série de Tsutomi Takahashi, pour reprendre Sidooh. Nous plongeant ainsi dans les tumultueuses épreuves que subissent deux frères orphelins, entre les mains d’un puissant gourou!

À la base, il y a donc Shotaro, 14 ans et son frère cadet Gentaro, 10 ans, leur mère vient de mourir du choléra en leur laissant le sabre de leur père. Désormais seuls au monde, ils doivent apprendre à survivre, à ne compter que sur eux-mêmes. Et dans toute leur inexpérience et leur innocence, ils sont la proie idéale pour tous ceux qui cherchent des victimes à maltraiter, à manipuler. Ils se retrouvent donc rapidement entre les mains d’un puissant gourou qui va transformer leur quotidien en enfer.

L’histoire démarre en 1855, le Japon entame le Bakumatsu, une période où l'autorité du Shogun, qui a gagné progressivement en puissance, est remise en question par l’Empereur et une coalition de Daimyos. L’époque est donc des plus tendues et chaotiques. Dès les premières pages, Takahashi nous entraîne dans une ambiance particulièrement violente et désespérée, dans les traces de ces deux gamins qui doivent apprendre très vite à survivre, à la dure, en ne se fiant à personne.

Aux limites du Gekiga, ce manga sombre mise sur un ton très réaliste, sans compromis qui met en scène deux jeunes héros qui doivent apprendre à se construire dans les épreuves, à se dépasser, voire même, on le comprend petit à petit, à s’initier à un code de conduite qui pourrait préfigurer le Bushido.

Nous n’en sommes qu’au début, le plus dur reste à venir. On devine que le chemin sera éprouvant, que la transformation de la chenille en papillon sera pavée de mille et une humiliations.


Toutefois, l’auteur force évidemment ses effets, quitte à parfois frôler la caricature et la surenchère, mais cela fonctionne très bien. On est happé par ces ambiances et le dessin très contrasté et précis, tout en appréhendant la suite. Une série qui ménage le suspense et qui nous tient en haleine tout du long. Vivement le mois prochain pour la suite!

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

note de la critique de nicholas

Très belle découverte avec cette réédition en cours de la part de Panini.... On y suit deux orphelins perdus dans une société japonaise en pleine mutation, et où les élements naturels n'y sont pas plus favorables (tremblement de terre, épidémie de choléra).... avant de tomber dans une secte.

Posté le 28/02/2021 à 09h34