ZOO

Akira Toriyama rejoint l’Ordre des Chevaliers des Arts et des Lettres

Le Ministère de la Culture a nommé le mangaka Akira Toriyama Chevalier des Arts et des Lettres. Une consécration de plus pour l’auteur dont l’oeuvre a repris de plus belle avec le spin-off Dragon Ball Super.

Le site ActuaBD rapportait hier que le créateur de Dragon Ball a été nommé chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres sur la proposition de son éditeur français, Jacques Glénat. L’histoire de Goku, le gentil Sayian débarqué sur Terre, est un véritable phénomène en France depuis la diffusion de l’animé fin des années 1980 par le Club Dorothée et la publication du manga par Glénat depuis 1993.

Cette reconnaissance par le Ministère de la Culture acte le changement de regard sur le manga et l’animation japonaise en France. À l’époque de la première publication de Dragon Ball, la polémique faisait rage autour des mangas et animés japonais jugés bas de gamme et trop violents par une partie des politiques et des médias français.

M. Akio Iyoku, éditeur de M. Akira Toriyama, reçoit les insignes de Chevalier dans l'Ordre des Arts et des Lettres des mains de M. l'ambassadeur, Laurent Pic.

Akio Iyoku, éditeur d'Akira Toriyama, reçoit les insignes de Chevalier des Arts et des Lettres
des mains de l'ambassadeur, Laurent Pic. © Ambassade de France / Institut français du Japon

La cérémonie s’est tenue le 30 mai à l’ambassade de France au Japon, mais Akira Toriyama, fuyant depuis des années les apparitions publiques, n’y était pas. Son éditeur, Akio Iyoku, a reçu le prix pour lui en présence de Jacques Glénat mais surtout du duo Tadashi Agi. Les deux scénaristes de la saga viticole à succès et rebondissements Gouttes de Dieu ont eux aussi été sacrés Chevaliers des Arts et des Lettres.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants