ZOO

Obion transforme les auteurs de BD en «Bédébiles»

Obion lance une campagne de financement participatif sur la plateforme Ulule pour éditer sa collection « Bédébiles » ressemblant fortement aux Crados. Elle sera en ligne le 5 février 2021 pour une durée d’un mois.

L’auteur de bande dessinée Obion lance une campagne de financement participatif ce vendredi 5 février pour éditer ses « Bédébiles ». Ces images, inspirées des Crados, représentent des auteurs ou autrices de BD, sous forme d’album avec autocollants à collectionner.



Hugo Pratt devient Hugo Prout ?

Hugo Pratt devient Hugo Prout ?
© Obion

Tout cela est parti comme une petite blague du dimanche après-midi. Obion a eu l'idée de dessiner deux ou trois auteurs de bande dessinée à la manière des Crados, ces cartes à collectionner des années 1980 très populaires chez les enfants . Hugo Pratt devient Hugo Prout, Alejandro Jodorowsky devient Alejandro J’adore le ski ou encore Claire Bretécher devient Glaire Bretécher…. Avec son style et les petits jeux de mots qui font mouche, Obion s'est pris au jeu et en a imaginé plus d'une centaine.


Le monde de la BD en autodérision


Ces images, Obion les a partagées sur les réseaux sociaux, où de nombreux lecteurs et parfois les auteurs concernés, lui ont fortement suggéré d'en faire de vraies cartes. « Punaise, mais punaise, j’ai trop envie de collectionner tout ça moi… direct… Faites un album ! » a déclaré Nicolas Keramidas. « J’ai une sorte de grosse nostalgie quand je vois tes dessins, l’impression d’avoir 8 ans, d’ouvrir un paquet de Crados fraichement acheté au tabac du coin et d’en découvrir des nouveaux que je n’avais jamais vus », assuré Kek. Pour Clémentine Mélois, « ça donne envie de se mettre à la BD rien que pour avoir sa carte ».


Aucun auteur ne sera épargné par Obion

Aucun auteur ne sera épargné par Obion
© Obion

C'est grâce à ces retours qu'Obion a décidé d'en faire un réel album et autocollants à collectionner, en hommage aux Crados et à la grande famille de la bande dessinée. Auteurs historiques ou plus confidentiels, underground ou mainstream, leur point commun est d'avoir un nom qui évoque un jeu de mots bien senti. Si la campagne de financement participative rencontre le succès espéré, les autocollants et l’album pour les collectionner pourront voir le jour.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants