ZOO

La BD financée par ses lecteurs

Chaque année, le Festival BD On a marché sur la bulle met en lumière un « petit » éditeur indépendant. Prévu pour l’édition annulée de 2020, Komics Initiative est de retour en 2021. On vous en dit plus sur l’exposition et l’éditeur en question.


« Souvent, les éditeurs mis en avant viennent avec une exposition, mais cette fois, c’est une création de notre part. » Benjamin Magni est le bénévole en charge du dispositif. Un organisateur frustré, car cela fait deux ans qu’il attend de monter le projet. « Ce sera une exposition qui montrera beaucoup, avec des visuels extraits des albums édités par KI. Je veux que l’identité éditoriale parle d’elle-même. » La particularité de Komics Initiative, c’est que ses albums reposent totalement sur le financement participatif.

L’INITIATIVE KIRBY AND ME

C’est Mickael Géreaume, son co-fondateur, qui nous explique pourquoi : « Je pense que s’il n’y a pas de lecteur, il n’y a pas d’album. Je sélectionne des projets aussi éclectiques que mes goûts, parce que je les pense bons. Mais au final, le lecteur tranche. Si un projet n’était pas financé, j’en accepterais le verdict et je ne sortirais pas l’album. ». Le début en 2016, c’est un projet totalement fou : sortir un livre hommage à Jack Kirby, co-créateur de l’univers Marvel (notamment), à l’occasion de ses 100 ans.
Des dizaines d’artistes du monde entier se sont rassemblés (dont l’auteur de ces lignes) pour livrer leur vision du King.



L’envie de poursuivre après une expérience intense n’a pas manqué. Mickael poursuit l’aventure avec son ami Alain Delaplace. Leur nouveau défi : offrir plus de Jack Kirby au lectorat français avec le très risqué Young Romance. Du comics book d’amour publié dans les années 50 aux États-Unis. L’album se finance et la machine se lance. Aujourd’hui, Mickael gère la maison d’édition bénévolement en plus de son travail de salarié. Alan Moore, Warren Ellis, mais aussi les Wimmen’s Comix ou le français Nicoby peuplent notamment son catalogue. L’exposition amiénoise fera la part belle à la première signature française de KI, le rennais Laurent Lefeuvre et son personnage Fox-Boy, qui se charge de nombreuses couvertures alternatives au fil des campagnes de financement. En espérant pouvoir rassembler les deux hommes pour rencontrer les lecteurs picards.






Article publié dans le Mag ZOO N°81 Mai-Juin 2021

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants