ZOO

Le comics Faust va avoir droit a sa série d'animation violente

Sony a lancé la production d’une série d’animation basée sur Faust, la série de bandes dessinées sanglantes des années 80. Les créateurs de la bande dessinée David Quinn et Tim Vigil seront producteurs-conseils sur l'adaptation

Sony Pictures Television a acquis les droits du comics américain Faust, la bande dessinée d'horreur de super-héros de l'écrivain David Quinn et de l'artiste Tim Vigil. Le producteur souhaite développer cette bande dessinée en une série animée. Les auteurs seront de la partie pour accompagner le projet. Matteo Pizzolo, réalisateur de Godkiller, écrira l'adaptation.

Faust fait parti des comics les plus vendues des années 80

Faust fait parti des comics les plus vendues des années 80
© Tim Vigil



Débuté en 1987, Faust suit les aventures de John Jaspers, un justicier tourmenté qui vend son âme pour des pouvoirs de super-héros. Il doit ensuite combattre Méphistophélès. Il est directement inspiré de la légende médiévale allemande de Faust, qui a également conclu un pacte avec le Diable pour des connaissances illimitées en échange de son âme. Le premier numéro s'est vendu à plus de 100 000 exemplaires, les derniers numéros en moyenne 50 000. La série principale a été diffusée pendant 25 ans par une multitude d'éditeurs, notamment Northstar Comics, Calibre Comics, Avatar Press et principalement les studios Rebel de Quinn et Vigil.

Un comics oui, mais pas pour les enfants


Faust a été crédité à l'époque d'avoir défié le récit traditionnel des super-héros. C’est l’un des comics les plus violents que vous pouvez lire. Il a popularisé l'idée que «les bandes dessinées ne sont pas seulement pour les enfants».

Aucune date et aucun casting n’a été annoncé pour l’instant. La bande dessinée avait déjà été adaptée en film en 2000: Faust - Love of the Damned. Une production américano-espagnole réalisée par Brian Yuzna. Un film assez proche du «nanar», mais qui peut vous donner une idée de l’univers.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants