ZOO

Déçès de Raoul Cauvin, papa de Blutch et Chesterfield, et scénariste aux mille et une histoires

C’est avec une immense émotion que les Éditions Dupuis viennent de nous faire part du décès survenu, hier, le 19 août de Raoul Cauvin après une longue maladie.


Cet auteur né l’année de la naissance du Journal Spirou (1938) et le jour de la naissance du Journal Tintin (26 septembre) était prédestiné à ce qui l’a rendu célèbre : le gag. Né à Antoing en Belgique le 26 septembre 1938 donc, Cauvin est l'une des rares personnes à avoir suivi pendant cinq ans des études de lithographie publicitaire à l'Institut Saint-Luc de Tournai, pour découvrir en entrant dans la vie active que cette profession n'existait plus ! Il expérimente alors toute une série de petits métiers, notamment un emploi dans une usine de boules de billard, qui lui vaudra une véritable passion pour ce jeu.

C’est en 1960 qu’il entre aux Éditions Dupuis comme lettreur, avant de rapidement devenir cameraman au département « Dessins animés », où il restera sept ans. C'est au cours de cette période qu'il se découvre la passion du scénario, à laquelle Charles Dupuis en personne lui proposera de s'essayer. Cauvin fera ainsi ses premières armes avec des collaborateurs internes de la maison : Ryssack (Arthur et Léopold), Gennaux (L'Homme aux phylactères, Loryfiand et Chifmol), Degotte, Carlos Roque ou encore Vittorio. À ses débuts, Cauvin travaille même avec une jeune dessinatrice parisienne – une certaine Claire Bretécher – avec laquelle il réalise la série Les Naufragés. Dès 1965, Cauvin apparaît au générique du journal Spirou.

1968 sera l'année-clef, celle qui enclenchera son exceptionnel parcours éditorial. Car cette année-là, Raoul Cauvin et Louis Salvérius lancent Les Tuniques Bleues, une bande dessinée d'humour sur fond de guerre de Sécession. Plus qu’un western, c’est une véritable critique mordante des affres de la guerre. À la mort de Salvérius, en 1972, c’est Willy Lambil qui reprendra le dessin. Ensemble, le duo va en faire l'un des best-sellers absolus de Dupuis, avec plus de quinze millions d'exemplaires vendus en français et d'innombrables traductions à travers l'Europe. Personnages mythiques de la bande dessinée, Blutch et Chesterfield ont déjà ravi des générations et des générations de lecteurs…

Raoul Cauvin se consacre ensuite progressivement à l'écriture. Il travaille alors avec tout un collège d'auteurs tels que Berck (Sammy et Lou), Mazel (Câline et Calebasse puis Boulouloum et Guiliguili et Les Paparazzi), Macherot (Mirliton), Walthéry (Le Vieux Bleu), Counhaye (Les Naufragés de l'espace), Lambil (Pauvre Lampil), Kox (L'Agent 212), Sandron (Godaille et Godasse), Bercovici (Les Grandes Amours contrariées), Nic (Spirou et Fantasio), Carpentier (Les Toyottes) et encore beaucoup d'autres… En parallèle, Cauvin écrit des scénarios pour les personnages de dessins animés réalisés par Dupuis, comme Musti, Tip et Tap et Les Pilis.

Dans les années 80, tout en poursuivant son exploration du comique tous publics, Raoul Cauvin entame des séries plus incisives, souvent proches de l'humour noir et de la parodie délirante. On le retrouve ainsi sur des séries aussi variées que Les Femmes en blanc (avec Bercovici), Pierre Tombal (avec Hardy), Les Voraces (avec Glem), Cédric et Taxi Girl (avec Laudec), Cupidon (avec Malik), Les Psy (avec Bédu), L'Année de la bière puis Du côté de chez Poje (avec Carpentier) ou encore la reprise de Sammy (avec Jean-Pol qui succède à Berck). Autant de séries qui connaîtront, elles aussi, un succès et une longévité exceptionnelle… À titre d'exemple, L'Agent 212 a fêté ses quarante ans d'albums en 2021 ! En tout, on compte plus de 50 millions d'albums rien qu’en langue française !! Des séries qui seront également adaptées en dessin animé, comme Cédric.


La monographie de Raoul Cauvin, ouvrage indispensable de Patrick Gaumer permettant de rencontrer l'homme derrière l'œuvre.

La monographie de Raoul Cauvin, ouvrage indispensable de Patrick Gaumer permettant de rencontrer l'homme derrière l'œuvre.


Après des décennies passées à amuser des générations de lecteurs sans cesse renouvelées, Raoul Cauvin se met progressivement en retrait de certaines séries, dont ses mythiques Tuniques Bleues, pour lesquelles il a écrit un dernier tome, le numéro 64. Mais l'aventure continue, car Raoul Cauvin laisse d'autres scénaristes que lui travailler sur ses chers personnages, comme par exemple Munuera, le duo BeKa, ou encore Kris. Sur d'autres séries, Raoul fait subtilement évoluer sa technique de travail, laissant plus de place au scénario à ses dessinateurs, comme par exemple sur L'Agent 212.

Tout à chacun pourra se replonger dans une de ses multiples histoires, mais il ne sera pas aisé de choisir entre un album des séries Les Femmes en blanc, Pierre Tombal, L'Agent 212, Les Psy, Cédric, sans bien sûr oublier son best-seller Les Tuniques Bleues.


Haut de page

Commentez

1200 caractères restants

Commentaires (2)

Outre ses scénarios qui ont marqué des générations depuis la fin des années 60 c'était un homme charmant.

Posté le 03/09/2021 à 12h34

Immense tristesse.

Posté le 23/08/2021 à 20h51