ZOO

De la toile aux bulles

Depuis plusieurs années, les youtubeurs ne se contentent plus de se filmer dans leur chambre et proposent tour à tour des morceaux de musique, des films et des livres à leurs viewers. La BD ne fait pas exception. D’abord Cyprien, le JDG et maintenant Julien Josselin et Valentin Vincent !

Pêle-mêle, on peut penser à Ma folle jeunesse du Joueur du Grenier, à Roger et ses humains de Cyprien, à Ça, c'est vraiment BD ! de Bapt & Gaël, au Monde à l'envers de la chaîne éponyme, à Bleak de Squeezie… Et, dernièrement, à Trousse Boy de Julien Josselin et Valentin Vincent. Les vidéastes, bercés par la pop-culture, auteurs polyvalents aux formations hétéroclites semblent à l’étroit derrière leurs caméras. Prêts à conquérir d’autres médiums, ils sont souvent suivis corps et âmes par leurs viewers. Et ça les maisons d’édition l’ont bien compris.

L’essor d’internet et de son utilisation récréative ont considérablement favorisé le transmédia : on n’est plus seulement influenceuse make-up mais aussi chanteuse, romancière et actrice. Ce qui pourrait être d’abord vu comme des formes de produits dérivés réservés aux fans apparait de plus en plus comme un phénomène de création véritable.

De l’autofiction à la création

Dès 2011, la maison d’édition Kantik publie Rémi Gaillard emmerde la télé !. Avec cette BD mi-biographique mi-fictionnelle, Rémi Gaillard est l’un des premiers youtubeurs à s’attaquer au 9e art. La formule n’évolue pas beaucoup dans les années qui suivent : les youtubeurs se racontent, avec humour ou sérieux, enfant ou adulte, en utilisant leur avatar de jeux-vidéo ou non.

Cyprien avec sa BD, Roger et ses humains

Cyprien avec sa BD, Roger et ses humains
© Cyprien - Ma première BD, 2022

En 2015 et 2016, respectivement, Cyprien et Le Rire Jaune se lancent dans la fiction BD/manga avec Roger et ses humains et Ki & Hi. Le succès commercial est au rendez-vous : 140 exemplaires pour le premier tome de Roger et ses humains et 300 000 pour celui de Ki & Hi.

Les youtubeurs-auteurs font des livres en lien direct avec leur contenu youtube : biographie humoristique, conseils cuisine ou lifestyle, vulgarisation scientifique ou fitness. Certains de ces livres sont des compilations pures et simples de leurs vidéos avec quelques inédits. Les pas de côtés sont rares et les œuvres publiées s’adressent quasi exclusivement aux viewers.

En 2016, la maison d’édition Michel Lafon flaire le bon filon et ouvre son département BD sous le signe du logo Youtube. Fort des livres et romans de vidéastes déjà dans son catalogue, Michel Lafon possède « un droit de préférence avec un producteur de youtubeurs, une sorte de partenariat » (Laetitia Lehmann, responsable éditoriale de Michel Lafon). Glénat, Delcourt / Soleil, Jungle et Dupuis ne sont pas en reste et signent plusieurs vidéastes.

Julien Josselin et Valentin Vincent avec leur BD

Julien Josselin et Valentin Vincent avec leur BD
© Julien Josselin, la blague la plus longue !, 2022

Désormais, les youtubeurs sont de plus en plus nombreux dans le paysage du 9e art. Ils parviennent à attirer dans les rayons librairies des personnes qui ne sont pas consommatrices de BD, mangas ou romans. Cependant, cette force du transmédia peut aussi être considérée comme sa faiblesse. Les youtubeurs-auteurs restant souvent considérés comme « amateurs de passage » par les bédéphiles des premières heures, parfois même fans de leur contenu numérique.

Quoi qu’il en soit, il ne faut pas juger un livre à sa couverture. Ou une BD au bandeau arborant le portrait d’un youtubeur...

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants