ZOO

10 enfants et 1 papa : Rouge ne veut pas prendre son bain (Avril 2016)

couverture de l'album Rouge ne veut pas prendre son bain

Série : 10 enfants et 1 papaÉditeur : Casterman

Scénario : Bénédicte GuettierDessin : Bénédicte Guettier

Collection : Album Jeunesse

Genres : Récit de vie

Public : De 3 à 5 ans

Prix : 6.90€

ma collection
mes souhaits
mes lectures
série

La critique ZOO

Note ZOO 3.0

Scénario

2.5

Dessin

3.5

Rouge ne veut pas prendre son bain. Papa est bien embêté quand les neuf autres enfants décident de suivre l’exemple... Un album énergique livrant le récit d’une anecdote vécue par plus d’un parent. Le papa impliqué saura briser les nombreux clichés des sempiternels sujets maternels pour un récit aux couleurs explosives !

Rouge ne veut pas prendre son bain

C’est l’heure du bain. Papa invite les dix enfants à se tremper mais Rouge ne veut pas prendre son bain. Papa est mécontent et, très vite, Bleue, Vert, Rose, Jaune, Carmin, Violette, Beige, Anis et Orange suivent l’exemple de l’enfant récalcitrant, sortant alors de la baignoire. Papa est démuni. Heureusement, la joyeuse fratrie se raisonne rapidement.

Rouge ne veut pas prendre son bain est le premier tome de la série 10 enfants et 1 papa, livrant le quotidien d’une grande famille, au travers de problématiques amusantes et réalistes. La grande fratrie, harmonieuse et complice, anime les planches de l’album, chatoyant. Papa ne sait plus où donner de la tête : un récit représentatif de ce qui se déroule dans les familles nombreuses.

Le dessin stylisé de Bénédicte Guettier accompagne le récit au travers de drôles de scènes dans lesquelles règne un joyeux bazar. Les cernes noirs, aux épaisseurs gracieusement irrégulières, enveloppent ardemment une coloration informatisée. Un papa seul gère une dizaine d’enfants qui portent tous le nom d’une couleur et ont tous envie de s’exprimer. Cette série aux intentions louables rayonne par son explosion de couleurs. Son énergie visuelle farde toutefois un récit un peu superficiel et simplet.

Bien que pertinent, le sujet de l’album ne prendra véritablement son sens qu’au sein de l’ensemble des titres de cette série dont le principe narratif et graphique semble prévaloir sur l’histoire elle-même.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants