ZOO

Le Visiteur du futur : L’Élu des Dieux (Juin 2013)

couverture de l'album Le Visiteur du futur : L’Élu des Dieux

Éditeur : Ankama

Scénario : François DescraquesDessin : Gosh

Genres : Humour, Science-Fiction

Public : Tout public

Prix : 12.90€

Voir la bande-annonce
ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 3.5

Scénario

3.0

Dessin

4.0

Voilà ce qu’il va se passer : vous allez lire cette BD, côtoyer des zombies un peu (eurhm) débiles, un robot humanoïde qui ignore qu’il est un robot, un mec qui veut à tout prix sauver la planète, et surtout, vous allez rire !

Direction 2550, futur de l’humanité ! Vous vous attendiez à des voitures volantes et des jeux vidéos de folie ? Raté ! La terre est ravagée par les pluies acides et les Hommes vivent à présent reclus dans des souterrains aux côtés de zombies... Pas très joyeux tout ça...

Bon, on vous rassure, un homme a décidé de réagir et de remonter le temps pour sauver le monde (et oui dans le futur les machines à voyager dans le temps existent !). Aidé d’Henry, le fameux robot, le Visiteur compte bien annuler une à une les catastrophes qui ont détruit la planète !

Mais plus facile à dire qu’à faire, car dès la première mission accomplie, le troisième membre de leur équipe leur fait faux bond... Il ne reste plus qu’à trouver un nouveau partenaire ! Zombies, robots ou nécrophiles, le choix de coéquipiers en 2550 est plutôt limité... Alors pourquoi ne pas retourner dans le passé et recruter les meilleurs... Alexandre le Grand par exemple ?

Après avoir conquis le web, François Descraques transpose le Visiteur du futur en bande dessinée. Et c’est plutôt réussi ! Le ton humoristique et délirant de la série est toujours présent, servi par le dessin de Gosh, dynamique et proche du manga. Un dessin qui colle donc parfaitement à l’univers du Visiteur.

Malheureusement le rythme de la narration est élevé, trop même et la BD se termine un peu trop vite... A noter également que les non-initiés auront peut-être un peu de mal à saisir tous les détails. Au final, une bonne mise en bouche en attendant le deuxième tome...

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants