ZOO

La Bête de l'Apocalypse

Partagez et donnez votre avis

Critiques Presse

Note moyenne : 2.6 pour 7 critiques presse

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barème de ZOO de 1 à 5 étoiles.

7 Critiques Presse

note de la critique

Un ouvrage complet qui mélange harmonieusement Histoire et fiction, via un partenariat (Glénat/Editions du Patrimoine) des plus marquants.

note de la critique

Les passionnés d'histoire seront ravis de découvrir un bel album qui complète une série, déjà riche de plusieurs opus, créée dans le cadre du partenariat avec les Éditions du Patrimoine.

note de la critique

La bête de l’Apocalypse se révèle superficiel et sans véritable suspens et ne fera pas date.

note de la critique

Que cherche un visiteur nocturne sur la tapisserie de l’Apocalypse selon Saint Jean ? Des policiers enquêtent et se retrouvent face à un mystère quasi ésotérique… Un one-shot culturel en mode thriller : bien joué Rodolphe !

note de la critique

Les Editions du Patrimoine, associées à Glénat, nous présentent cette fois-ci la tapisserie de l'Apocalypse qui est conservée au château d'Angers. L'album navigue entre notre époque où de curieux évènements se passent dans le château et le XIVe siècle où le Duc Louis Ie d'Anjou décide de faire tisser cette tapisserie. De nos jours, un groupe de passionnés d'histoire (et d'ésotérisme) cherchent à trouver la date de la fin du monde dans les dessins de la tapisserie... par tous les moyens. J'ai trouvé cette BD moyenne, mais elle m'a vraiment donné envie [...]

note de la critique

En 1373, Louis Ier, duc d’Anjou et frère du roi Charles V, commande une tapisserie colossale représentant l’Apocalypse selon St Jean. Entouré de son collège d’érudits, il découvre la date de l’apocalypse et décide de l’inclure dans la tapisserie. De nos jours, le château d’Angers, où se trouve cette tapisserie, reçoit un visiteur qui chaque nuit disparaît comme par enchantement. Voici le début d’une intrigue ésotérico-policière autour d’un chef d’œuvre du patrimoine français.

note de la critique

La Bête de l’Apocalypse annonce la fin du monde ?

Le jour de la fin du monde, la date de l’apocalypse, et si une poignée d’initiés l’avait su dès le Moyen Âge ? D’accord, rien de bien nouveau sous le soleil depuis Nostradamus ou autre calendrier inca qui prévoyait que nous ne serions plus de ce monde aujourd’hui. Et pourtant une tapisserie fameuse, celle de l’Apocalypse exposée à Angers dans la forteresse des Ducs d’Anjou pourrait bien cacher cette date fatidique. Rodolphe a bâti un scénario qui annonce clairement la couleur : au moment où la tapisserie est réalisée par Hennequin à la demande de Louis Ier [...]

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants