ZOO

Annie Sullivan et Helen Keller (Octobre 2013)

couverture de l'album Annie Sullivan et Helen Keller

Éditeur : Cambourakis

Scénario : Joseph LambertDessin : Joseph Lambert

Prix : 22.00€

ma collection
mes souhaits

Synopsis de la BD – Annie Sullivan et Helen Keller

Née en 1880 dans l’Alabama, la petite Helen Keller devient aveugle et sourde à l’âge de dix-neuf mois, suite à une maladie. Elle se trouve alors dans l’incapacité de communiquer avec son entourage, si ce n’est avec quelques gestes maladroits. Sa vie va être bouleversée l’année de ses six ans, quand ses parents engagent Annie Sullivan comme préceptrice. Elle-même malvoyante, celle-ci a appris à enseigner la langue des signes à l’Institut Perkins pour les aveugles. Elle va prendre en charge l’éducation d’Helen Keller, et, au fil des mois, réussir non seulement à établir un contact avec l’enfant, mais aussi à lui apprendre la langue des signes, puis l’écriture. Les deux femmes resteront amies à vie.

Annie Sullivan et Helen Keller relate l’histoire de cette extraordinaire rencontre. Une véritable leçon d’humanité, magnifiquement dessinée par Joseph Lambert.

Haut de page

Détails de la BD – Annie Sullivan et Helen Keller

Général

Type :

Bande dessinée

Éditeur :

Cambourakis

Collection :

Album

Nom de l'album :

Annie Sullivan et Helen Keller

Numéro de tome :

Genres :

Thèmes :

Cycle :

Auteurs

Scénario :

Dessin :

Joseph Lambert

Couleurs :

Édition

Format :

21 x 30 cm

Nombre de pages :

96

EAN :

9782916207919

Informations sur l'édition :

Édition originale

Détails de l'édition :

Date de parution :

Date de dépôt légal :

Octobre 2013

Prix public :

22.00 €

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

note de la critique de L'historien

Sans esbroufe, l'auteur Joseph Lambert parvient à faire passer une belle émotion en s'effaçant derrière un minimalisme pudique et respectueux. L'approche graphique du non-visible (incluant l'apprentissage de la langue des signes) est très originale, permettant de nous faire ressentir, nous les voyants, ce que cela signifie que d'être aveugle et sourd à la fois, comme si l'un des deux ne suffisait pas…

On pourra reprocher quelques toutes petites incohérences narratives et des couleurs un peu trop basiques, mais l'histoire de ces deux personnages est si prenante que cela passe au second plan.

Posté le 16/01/2014 à 21h08