ZOO

Sann

couverture de l'album Sann

Éditeur : L'école des loisirs

Scénario : Jiang Hong ChenDessin : Jiang Hong Chen

Genres : Aventure

Public : De 6 à 8 ans

Prix : 13.70€

Voir la bande-annonce
ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Sann ne laisse pas sa maman se faire embêter par une montagne qu’elle vit chaque jour comme un obstacle. Haut comme trois pommes, le garçon décide de la déplacer pour rendre plus douce l’existence de sa maman. Une histoire pleine de philosophie, une morale constructive servie par un dessin aussi tranchant qu’un coup de sabre.

La montagne entrave la mère de Sann dans ses activités quotidiennes. Dès la naissance de Sann, sa grand-mère avait prédit que ce garçon n’était pas pareil aux autres. Mais la mamie était pessimiste : Sann n’est effectivement pas pareil, mais dans le bon sens du terme. Pour aider sa mère, il va déplacer la montagne caillou par caillou. Et les Dieux vont lui venir en aide…

Chen Jiang Hong donne à nouveau naissance à une des très belles histoires qu’il sait proposer. Un texte est d’une grande finesse, à l’image de son exceptionnel album Le Prince tigre. L’histoire incarne la sagesse asiatique : le jeune héros tire profit des enseignements de la nature et de la vie pour avancer et atteindre son but.

Le trait est féérique, les paysages donnent le vertige et le dessin se fond au rythme de cette histoire initiatique et pleine d’enseignements, autant pour le jeune Sann que pour le lecteur. Des zones sombres contrastent avec de larges aplats très colorés et remplis de vie. L’auteur laisse beaucoup de place aux expressions de ses personnages, entiers et bruts de décoffrage.

La littérature jeunesse venue de Chine n’a pas fini de nous surprendre, lecteurs européens plus ou moins jeunes. Malgré les fossés culturels qui peuvent parfois éloigner, ce livre permet de se sentir en vie : il existe en effet, malgré nos différences, des sujets sur lesquels on se retrouve, quels que soient les écarts entre nos cultures.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants