ZOO

Pinocchio (David Chauvel) (Novembre 2014)

couverture de l'album Pinocchio (David Chauvel)

Éditeur : Delcourt

Scénario : David ChauvelDessin : Tim Mcburnie

Collection : Jeunesse

Genres : Aventure

Public : Tout public

Prix : 17.95€

ma collection
mes souhaits
mes lectures

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Pinocchio, personnage créé par Carlo Collodi, est un pantin de bois qui ne souhaite qu’une seule chose : devenir un vrai petit garçon. Geppetto, son sculpteur de père, lui donne la conduite à suivre… Mais pour Pinocchio, ce sera difficile voire impossible de résister aux tentations. Il lui faudra démontrer de vraies qualités de cœur pour réaliser son rêve dans ce retour au récit original très réussi.

D’abord, on se dit « encore une énième version de cette histoire de pantin ». Si le livre bénéficie d’une belle couverture rappelant les livres de contes anciens, cela ne suffit pas à convaincre de suite. Cependant dès les premières pages, la magie opère ! Cette adaptation qui cible d’abord la jeunesse est bien différente des autres. Bien loin du pantin trop gentil de Disney, Pinocchio se trouve être, comme dans le livre original, un trublion de bois certes naïf, mais surtout égoïste.

Ce petit diablotin de bois attachant nous embarque dans une ribambelle de bêtises. Celles-ci s’accompagnent de morales sans cesse assénées. Malgré leur côté répétitif, elles n’ennuient jamais, après tout, la pédagogie passe avant tout par la répétition. Le tire-au-flanc exaspérant qu’est ce Pinocchio permet grâce à ses nombreuses âneries de montrer que la valeur qu’ont la gentillesse et l’effort. Ce message pour les petites têtes blondes a le mérite d’être amené à la fois avec sérieux et légèreté.

La composition de l’illustration n’est pas sans rappeler les anciens livres de contes. Cette esthétique assumée est rehaussée par une pointe de modernité dans le trait fin et léger. L’univers fantasmagorique de la fable de Pinocchio enchante. Les décors et l’ambiance entrainent vraiment ailleurs, enchantant les yeux à chaque case.

Voilà un beau livre à offrir et à se faire offrir en cette fin d’année.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants