ZOO

Un Très Grand Prince

couverture de l'album Un Très Grand Prince

Éditeur : L'école des loisirs

Scénario : Célia Le DressayDessin : Cati Baur

Prix : 12.70€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

3.5

Dessin

4.0

Un très grand prince, grincheux et renfrogné, vit seul sur sa toute petite île. L’irruption d’une petite fille sur son territoire va bouleverser son quotidien empli jusqu’ici de haine et d’hostilité. Que se passe-t-il quand on prend le risque de laisser entrer une personne heureuse dans sa vie ? Un album tendre et optimiste sur la vie à deux.

Un très grand prince vit volontairement isolé sur son île minuscule. Il ne supporte pas d’être dérangé ! Alors, quand une toute petite fille vient sonner à sa porte, les ennuis commencent... Pendant qu’il pense se débarrasser de l’indésirable, cette dernière le surprend en lui faisant découvrir la joie de partager une soirée avec d’autres personnes.

Le grand prince a fort mauvais caractère. Son personnage égoïste et grognon est mis à l’épreuve par sa rencontre avec la jeune fille bienveillante et amicale… pour notre plus grand plaisir ! En effet, la confrontation des deux figures antagonistes est amusante et des plus cocasses. Une jeune fille radieuse face à cet homme acariâtre : un cocktail explosif ! On notera tout de même la curiosité du titre… le prince n’étant pas si grand que cela et sa taille n’ayant pas d’importance particulière dans le récit…

Le dessin simple, cerné de noir, donne vie à des personnages comiques, tantôt remarquables, tantôt ridicules. Les couleurs à l’aquarelle offrent des effets de textures et de profonds dégradés. Le dynamisme du format et des couleurs est renforcé par la répartition aérée et la mise en forme variée des textes. Par ailleurs, les pages pleines sont accompagnées de quelques planches de bande dessinée, dont l’une superbe de douze cases au moment charnière du récit.

Un Très Grand Prince attendrit en racontant comment une petite fille force un cœur en apparence scellé. Une histoire d’amour à lire à plusieurs : la vie est trop courte, ne la gaspillons pas par rancœur ou simples humeurs !

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants