ZOO

Over

couverture de l'album Over

Éditeur : Locus Solus

Scénario : Stéphane HeurteauDessin : Stéphane Heurteau

Genres : Polar / Thriller

Public : À partir de 16 ans

Prix : 14.90€

Voir la bande-annonce
ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Jack Quervellat, ancien flic, a tiré si fort sur la corde de la vie qu’elle lui a explosé au visage. Il tente de se reconstruire, mais sa vision des choses est-elle bien réelle ? Over est un brillant roman graphique où l’intensité des contre-jours donne une dimension démentielle à un récit de très haute voltige.

Jack Quervellat est un ancien capitaine de la PJ bordelaise. Un flic aux méthodes aussi trempées que son caractère de cochon. Pour lui, la fin justifie les moyens. Tous les moyens, au détriment de son épouse et de leur fille. Jusqu’au jour où un drame fait exploser leur famille. Il se réinvente une vie. Mais sa vision des choses n’est pas forcément la réalité…

Un récit haletant mené à tombeau ouvert par Stéphane Heurteau, passé maître en matière de BD polar. La descente aux enfers de ce flic violent mais attachant est un travail d’orfèvre. Du cousu main, de la dentelle en bulles. Over est construit comme l’histoire d’une vie qui pète à la gueule et sort du cadre. Une existence d’excès, de trop-plein et de débordements. C’est la vie de Jack. Vraiment ?

Dans le cahier graphique, l’auteur explique qu’il avait envisagé une version en couleur de cette BD. Il a finalement privilégié un noir et blanc qui pousse à l’extrême l’intensité de l’histoire dans les aplats en surabondance et les contre-jours évocateurs. C’est finement ciselé, à l’image du scénario. Et se passe de la moindre touche de couleur.

Over raconte la vie d’un homme qui est allé trop loin dans son métier. Que ses idéaux ont dépassé au point d’abîmer sa famille, ses proches, sa vie, son cerveau. Cet extraordinaire roman graphique, un des excellents choix éditoriaux de Locus Solus, petite maison finistérienne, est l’un des coups de flingue de ce début d’année. Et il fait mouche.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants