ZOO

Propaganda (Avril 2015)

couverture de l'album Propaganda

Éditeur : Warum

Scénario : Joana EstrelaDessin : Joana Estrela

Genres : Documentaire BD, Récit de vie

Public : À partir de 16 ans

Prix : 16.00€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 4.5

Scénario

5.0

Dessin

4.0

Une jeune lesbienne portugaise décide de partir militer en Lituanie, pays qui a institutionnalisé l’homophobie en 2009 avec sa loi contre « la propagande pro-homo ». Ce roman graphique fait passer un message de paix et de liberté sexuelle, à travers un récit bien mené et un dessin plein de force.

Joana part militer en Lituanie, pays qui a officialisé l’homophobie en votant une loi contre ce que ses dirigeants osent nommer « la propagande pro-homo », en 2009. Très vite, elle se heurte aux obstacles que le régime place sur la route de ceux qui défendent les Droits de l’Homme, dans ce pays qui les bafoue. Mais Joana s’y rend aussi pour trouver l’âme sœur…

Les ambitions de l’auteure, pleines de promesses, sont à la hauteur des attentes. Ce livre montre à quel point il reste difficile, voire impossible publiquement, d’avoir une vie normale pour deux personnes du même sexe qui s’aiment et partagent le souhait de vivre ensemble. La route pour faire évoluer les esprits est longue et semée d’embûches.

Le choix de l’unique couleur bleue alliée au noir et blanc insuffle de la force au dessin, à la fois réaliste et propice à laisser vagabonder son imagination. Ne pas surcharger de couleurs permet aussi de donner tout son sens au message contenu dans cette bande dessinée : politique bien sûr, mais humain avant tout.

Ce titre, et ils ne sont pas si fréquents, fleure bon l’engagement et l’envie de faire bouger les idées reçues et souvent fausses en matière de mœurs. Un outil de plus pour montrer que la liberté sexuelle et le choix de mener sa vie comme on l’entend n’appartient qu’à soi. Pas à des politiques bornés, fermés et intolérants. Un combat sans relâche. Mais, malheureusement, pas encore sans fin.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants