ZOO

Petites Histoires de famille dans la mythologie (Mai 2015)

couverture de l'album Petites Histoires de famille dans la mythologie

Éditeur : Flammarion

Scénario : Brigitte Heller-Arfouillère

Genres : Aventure

Public : De 9 à 15 ans

Prix : 5.70€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 2.5

Scénario

2.5

Dessin

2.0

Petites histoires de famille dans la mythologie, roman jeunesse paru chez Flammarion, propose la synthèse de quelques tragédies familiales. Ce recueil facile d’accès et intéressant passe parfois à côté de sa cible.

Les dieux sont une grande famille. Comme toute famille nombreuse, ils ont leur secrets, leurs querelles, leurs tragédies. Petites histoires de famille dans la mythologie propose de regrouper quelques histoires familiales en trois thématiques : les familles qui s’aiment, se déchirent ou les familles maudites.

Diviser en trois groupes ces récits en vertu d’un point de vue précis, l’aspect familial, est louable et intéressant. Ce procédé permet de faciliter la compréhension du jeune lecteur en lui apportant des clefs pour les tragédies qui se jouent tout en les humanisant. Toutefois, il pose aussi question. Pourquoi prendre tel ou tel récit et pas un autre, la mythologie étant riche. En outre, la catégorisation, si elle facilite l’assimilation, biaise également le ressenti sur les récits. Œdipe, par exemple, classé dans la catégorie familles qui s’aiment aurait également pu prétendre à la catégorie familles maudite…

De même, l’écriture simple et agréable n’évite toutefois pas l’effet catalogue, perdant de temps en temps le lecteur avec tant de noms qui abondent dans des récits très courts. Les illustrations trop peu nombreuses, ne servent que d’ouvertures de chapitre. La ligne est certes claire mais assez raide et figée. Quelques illustrations couleur plus poussées auraient aéré agréablement la lecture tout en offrant d’autres pistes de compréhension.

Le roman est agréable à lire mais laisse sur sa faim. Si le procédé de classification permet de faciliter dans une certaine mesure l’approche à la mythologie, il en oriente l’interprétation, ce qui est vraiment dommage.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants