ZOO

Au Second Plan

couverture de l'album Au Second Plan

Éditeur : Diabolo éditions

Scénario : Josep BusquetDessin : Pedro J. ColomboColoriste : Aintzane Landa

Prix : 14.90€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 3.5

Scénario

4.0

Dessin

3.5

Vous êtes vous déjà amusé à imaginer la vie de parfaits inconnus, croisés au détour d’une rue ou immortalisés sur papier glacé ? C’est l’un des passe-temps favoris de Raul, caché derrière son objectif. Cet album original et rythmé nous embarque dans ses élucubrations fantaisistes et ses ratés amoureux.

Gamin, Raùl reçoit en cadeau un vieil argentique à moitié cassé. Quelques années plus tard, la photo est devenue sa passion et son gagne-pain. A côté de son boulot un peu nul de vendeur dans un magasin de photo, il photographie des passants, capture sur le vif ces inconnus dont il invente l’histoire, et partage ses clichés sur le web. C’est un commentaire qui va bouleverser son quotidien : celui d’une jeune fille au regard envoûtant. Son coup de cœur vire alors à l’obsession : Raùl est prêt à tout pour entrer en contact avec elle, quitte à renier quelques uns de ses principes artistiques en se lançant dans la photographie féline.

Au Second Plan possède des qualités certaines. Le dessin est fluide, le trait personnel et Raùl a quelques faux airs d’un personnage échappé de l’univers de Jamie Hewlett. Réalisé dans des tons froids et bleutés, le travail de colorisation crée une vraie atmosphère. Le découpage est également réussi, les différentes petites histoires sorties de l’imagination débordante de Raùl rythmant la grande. Le changement de narrateur au dernier chapitre est astucieux, il éclaire le récit d’une perspective nouvelle et rappelle que les apparences sont souvent trompeuses. Comme sur une photo, la réalité se cache derrière l’image, si lisse et limpide qu’elle puisse paraître.

Le regret de cet album réside dans la profondeur du traitement des personnages, maladroits, grande gueules ou mystérieux, mais qu’on aurait souhaité connaître et comprendre davantage.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants