ZOO

California Dreamin' (Septembre 2015)

couverture de l'album California Dreamin'

Éditeur : Gallimard

Scénario : Pénélope BagieuDessin : Pénélope Bagieu

Genres : Documentaire BD, Récit de vie

Public : Tout public

Prix : 24.00€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

C’était avant les Culottées. Pénélope Bagieu avait déjà ce don de planter un décor, saisir l’air du temps et brosser le portrait d’un personnage. Un récit à la fois drôle et sérieux, à l’image d’Ellen Cohen, la chanteuse de The Mamas and the Papas. De cette combinaison ajustée sortent pléthore d’émotions. California dreamin’, par sa force et son universalité, est une de mes BD favorites.

All the leaves are brown / And the sky is grey / I've been for a walk / On a winter's day / I'd be safe and warm / If I was in L.A. / California dreamin' / On such a winter's day… Derrière ce tube mythique signé The Mamas and the Papas, deux hommes et deux femmes, dont Cass Eliott, une chanteuse à la voix aussi extraordinaire que sa destinée est hors du commun. A l’orée des années 1960, Ellen Cohen, de son vrai nom, rêve de devenir chanteuse et prend son avenir en main en quittant sa ville natale, Baltimore, et la boutique de sa famille, juive, où il est prévu qu’elle devienne vendeuse de pastrami.


Dans la vieille Coccinelle familiale, elle part tenter sa chance dans la grande pomme. Elle devient Cass Elliot, garde son caractère bien trempé. Son poids ne l’empêche ni de se vêtir comme elle l’entend, ni de profiter de la vie. Cass a la force nécessaire pour déjouer les obstacles que lui tend l’industrie musicale, comme celui d’essayer de l’empêcher de chanter à cause de ses formes rondelettes.

C’est tout cela que raconte Pénélope Bagieu dans cette BD forte et universelle. Ce roman graphique exceptionnel, sorti en septembre 2015, m’avait été recommandé par Mylène, une amie libraire à Douarnenez (Finistère). « C’est ma BD préférée » : une parole qu’on n’entend pas tous les jours dans la bouche d’une libraire.



California dreamin’ a contaminé ma famille, comme les autres livres de Pénélope Bagieu. La chanson tourne inlassablement sur notre platine. En hommage à celle qui aurait pu devenir vendeuse de pastrami à Baltimore, et dont nous n’aurions probablement jamais croisé la route. La BD permet ce type de rencontres. Oui, California dreamin’, par sa force et son universalité, est une de mes BD favorites.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (2)

note de la critique de Gabcap

Même si l'histoire est un peu trop vue ces derniers temps, le dessin et l'écriture sont captivants. Très sympa

Posté le 20/10/2015 à 10h06

note de la critique de Mlle

Le récit de la vie de la chanteuse du groupe The Mamas & the Papas est captivant, à la fois tendre, drôle et enthousiasmante.

Posté le 12/10/2015 à 10h22