ZOO

Mitterrand, un jeune homme de droite (Septembre 2015)

couverture de l'album Mitterrand, un jeune homme de droite

Éditeur : Rue de Sèvres

Scénario : Philippe RichelleDessin : Frédéric Rébéna

Genres : Historique, Récit de vie

Public : À partir de 16 ans

Prix : 18.00€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

Homme politique incontournable de la Vème République, François Mitterrand fascine. Personnage romanesque dans bien des domaines, il est le héros tout trouvé d’un roman graphique. Cet album marquant couvre la décennie 1935-1945, celle qui a certainement laissé le plus formé ce jeune homme aux idées de droite.

Cette imposante BD en noir et blanc a pris le parti de se concentrer sur 10 ans de la jeunesse de François Mitterrand. Homme qui, à l’instar de De Gaulle qu’on croisera au détour d’un chapitre, a marqué son siècle. Grâce à une documentation solide et un ton très juste, la narration semble simplement dérouler des faits historiques, les parsemant des prises de position connues de cet homme politique.

Mitterrand, figure de l’ambigüité par excellence, a pris bien des chemins différents, côtoyé dans sa jeunesse des milieux hétéroclites et même vécu des situations dramatiques. Au fur et à mesure des années, cet homme en construction devient un homme en mouvement, faisant corps avec une époque agitée. Dans les pas d’un jeune homme intelligent, on découvre des événements oubliés de la Seconde Guerre mondiale.

Face aux situations, le lecteur saisit mieux certaines prises de position, voire certains traumatismes. Sans parti pris, ce livre jette un éclairage intelligent sur un homme politique en devenir. Le seul élément qu’on pourrait regretter est l’absence d’une annexe succincte présentant des personnages clés de l’époque, pour aider à une meilleure compréhension des enjeux historiques.

Le dessin noir et blanc aux traits marqués, tout en tension, est à la hauteur des événements de milieu de XXe siècle. L’époque est parfaitement rendue entre décors, costumes d’époque et effets de cadrage. Dans bien des pages, le magnétisme que François Mitterrand transpire par delà les cases.

Ce roman graphique particulièrement intéressant met en lumière un homme qui ne l’était pas moins.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants