ZOO

Nous, quand on sera grands

couverture de l'album Nous, quand on sera grands

Éditeur : L'école des loisirs

Scénario : Jean LeroyDessin : Mathieu Maudet

Public : De 1 à 5 ans

Prix : 9.20€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Le petit chaperon rouge voudrait devenir pompier pour arroser fort le loup. L’un des trois petits cochons voudrait être policier pour le mettre en prison… Mais qu’en est-il du jeune loup ? Une tendre lecture pour aborder les rêves de chacun, dans un format aux illustrations alléchantes !

Le petit chaperon rouge et les trois petits cochons s’amusent dans le bac à sable à imaginer leur avenir en héros. En effet, quand le chaperon rouge sera pompier pour arroser le loup, le premier cochon sera policier pour le mettre en prison, et ainsi de suite. Mais que veut devenir le loup ?

Nous, quand on sera grands

Le talentueux tandem formé par Jean Leroy et Matthieu Maudet a encore sévit ! Nous, quand on sera grands propose de découvrir les ambitions de jeunesse de victimes célèbres du grand méchant loup. Le Chaperon rouge et les trois petits cochons, enfants, ont eux aussi des rêves d’avenir… Rien de bien exceptionnel (pompier, policier, magicien, etc.) sauf si ce n’est qu’ils prévoient de combattre ce pauvre loup !

L’album cartonné paru dans la collection Loulou & Cie chez L’école des loisirs est un très bel ouvrage, esthétique et coloré. Les aplats vifs et francs, les décors amusants et les codes colorés forment un ensemble ludique et efficace, élégant et attrayant. Les personnages stylisés sont drôles et rassurants. Même le loup n’effraierait pas un porcelet. Et pourtant…

Les auteurs offrent une ode à l’enfance et aux rêves de chacun, au moyen d’un graphisme qui amusera autant les adultes que les enfants. Par ailleurs, cet album est l’occasion d’aborder les aspirations de chacun, pour un instant de rêve collectif. Un sujet sensible et savoureux, accordé avec l’euphorie de l’enfance. Au fond, on ne grandit jamais…

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants