ZOO

Alcoolique (Octobre 2015)

couverture de l'album Alcoolique

Éditeur : Monsieur Toussaint Louverture

Scénario : Jonathan AmesDessin : Dean Haspiel

Genres : Récit de vie

Public : À partir de 16 ans

Prix : 22.00€

ma collection
mes souhaits

Le résumé de l'album

Quand Jonathan A. se retrouve à l’arrière d’une voiture avec une vieille naine qui en a après son caleçon, il prend conscience qu’il a peut-être un problème avec l’alcool. Sa première cuite l’avait pourtant initié à l’éphémère magie de la bière : une potion magique qui rend plus beau, plus cool… mais qui le laisse sur le carreau. Un avertissement qui ne l’a pas empêché de mener une double vie : premier de la classe la semaine, dernier des alcoolos le week-end. Sa vie sexuelle est tout aussi erratique, mettant à mal une amitié qu’il croyait indestructible. Puis surviennent les drames, et c’est désormais l’oubli que Jonathan cherche dans les ivresses : celle de l’alcool, bien sûr, mais aussi celles de l’amour et du manque. Des plages idylliques des îles Grenadines aux caniveaux du Brooklyn en passant par un séjour merdique dans le Sud de la France, Alcoolique est le récit triste et tendre d’un homme à la recherche de lui-même.

Combien de fois un homme peut-il sombrer ?

Alcoolique, c’est l’histoire de Jonathan A., double de l’auteur, et de sa romance destructrice avec la bouteille. Tout commence lorsque, accompagné de son ami d’enfance, il découvre le pouvoir magique de la bière : celui de le rendre plus beau, plus séduisant, plus cool, du moins à ses yeux. L’ennui, c’est qu’il ne tient pas l’alcool. Ce qui ne l’empêche pas d’enchaîner les bitures jusqu’à tisser une autre vie, crépusculaire et invisible, au revers de son brillant cursus universitaire. Puis surviennent les drames, intimes ou collectifs, qui le poussent à chercher plus violemment encore l’oubli que procure l’ivresse.

À travers les relations compliquées de son alter ego, ses amours déçues et sa sexualité chaotique, Jonathan Ames dissèque la lente désintégration d’un homme, avec une honnêteté si désarmante que ses déconvenues se parent d’une profondeur touchante.

Si Alcoolique est le récit triste et tendre d’un écrivain à la recherche de lui-même, c’est aussi un conte universel, celui des luttes que nous menons jour après jour dans nos carrières, nos amitiés et nos amours pour garder nos démons à distance ; celui d’un homme qui s’efforce d’être meilleur, sans toujours y parvenir.

Journaliste, romancier et scénariste, Jonathan Ames (créateur de Bored to death et de Blunt Talk) signe ici avec le talentueux Dean Haspiel (American Splendor, Spiderman) un premier roman graphique sublime qui aura demandé cinq années de travail où le trait expressionniste de l’illustrateur donne corps et âme à ces mémoires fictifs qui touchent au réalisme le plus strict, c’est-à-dire brutal, absurde, tendre mais pas dénué d’humour. 

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants