ZOO

Docteur Moebius et Mister Gir

couverture de l'album Docteur Moebius et Mister Gir

Éditeur : Casterman

Scénario : Numa Sadoul

Collection : Univers d'auteurs

Genres : Documentaire BD

Public : Tout public

Prix : 20.00€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

En 1976 Numa Sadoul publiait son premier livre d’entretiens avec Jean Giraud alias Moebius chez Albin Michel, Mister Moebius et docteur Gir. En 1991 une nouvelle édition amplement complétée par de nouveaux entretiens voyait le jour chez Casterman. Voici donc, enfin, l’édition définitive encore enrichie par de nouveaux échanges qui couvrent une décennie de carrière supplémentaire. Incontournable pour tous les fans de Gir/Moebius.

De fait, elle aurait dû paraître peu avant le décès de Jean Giraud en mars 2012. Pour d’obscures raisons, sa publication a sans cesse été repoussée, laissant le champ libre pour d’autres hommages à cet immense auteur. Si cette longue attente n’aura sans doute pas émoussé l’intérêt de son lectorat, force est de constater que la déception risque de poindre pour deux raisons.

La première est liée à la maquette de ce livre. L’édition 1991 est émaillée d’un large choix d’illustrations et de croquis souvent rares ou inédits. Ici, de longues séries de pages se succèdent sans la moindre image en rapport avec ce qui est évoqué.

La seconde c’est que la cinquantaine de pages inédites n’apporte pas un éclairage très neuf sur ces dix années durant lesquelles Gir a tout de même bouclé son cycleMister Blueberry et Moebius signé six albums autobiographiques d’une réjouissante vitalité.

Il n’en demeure pas moins qu’on peut tirer son chapeau à Numa Sadoul. Il a su instaurer au fil des années une telle confiance, une telle synergie dans ses rapports avec Jean Giraud au point de recueillir des confidences qui relèvent de l’intime et qui éclairent toute l’œuvre et la démarche du « Maître ». Nulle part ailleurs il n’a été aussi prolixe dans ses propos qui frisent souvent la confession.

Avec Hergé, Franquin, Uderzo, Tardi qui l’ont crédité de la même attention, peut-on rêver d’avoir un plus beau panel d’entretiens avec des auteurs de bandes dessinées à son actif ?

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants