ZOO

Elvis Presley (Octobre 2015)

couverture de l'album Elvis Presley

Éditeur : Jungle

Scénario : Chanoinat, Philippe ChanoinatDessin : Le Henanff, Fabrice Le Hénanff

Genres : Documentaire BD, Récit de vie

Public : Tout public

Prix : 16.95€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 2.5

Scénario

1.0

Dessin

4.0

Déception que le récit de cette vie d'Elvis en BD. Tous les ingrédients étaient pourtant réunis : un sujet de choix, le dessin atypique et les couleurs vintage de Fabrice Le Hénanff... Malheureusement, cette biographie ressemble plus à un enchaînement de dates et d'événements, sans véritable recul sur la vie du King. Dommage.

Issu d'un milieu modeste, Elvis Presley s'est fait un nom dans le rock'n'roll américain. Jusqu'à devenir la plus grande des stars planétaires. De ses débuts à l'apogée du succès en passant par les enregistrements aux mythiques studios Sun de Memphis, cette biographie retrace les différentes étapes qui l'ont amené sur le toit du monde. Avant d'en retomber brutalement.

Vaste, ambitieux et louable projet. Malheureusement, le récit manque cruellement de force. Au fil de la lecture de cette petite centaine de pages, une chose fait défaut : la hauteur, le recul nécessaire pour traiter de la vie de celui qu'on surnomme le King. Résultat, cet album tient plus du catalogue de dates et de disques sortis que d'une réelle bio.

Fort heureusement, le dessin et la mise en couleur directe du Finistérien Fabrice Le Hénanff sauvent un album dont l'histoire ne présente pas grand intérêt. C'est en effet à un gros boulot sur le personnage auquel s'est livré le dessinateur. Il croque aussi avec beaucoup de justesse l'ensemble des stars du rock'n'roll qui ont émergé Outre-Atlantique dans ces années-là : Gene Vincent, Fats Domino, Jerry Lee Lewis...

Un découpage graphique aux petits oignons pour une histoire qui tient moins bien la route qu'une vieille Cadillac : c'est ce qu'on retiendra de cette histoire de la vie d'Elvis. Ce qu'on peut considérer comme un gâchis, lorsqu'on connaît le potentiel de Fabrice Le Hénanff, dont il fait une nouvelle fois preuve. Souhaitons-lui à l'avenir de pouvoir faire vivre son trait dans des histoires plus solides.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants