ZOO

Pinocchio (Octobre 2015)

couverture de l'album Pinocchio

Éditeur : Soleil

Scénario : Jérémie AlmanzaDessin : Jérémie Almanza

Collection : Métamorphose

Genres : Fantastique

Public : Tout public

Prix : 29.95€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Un bijou. C’est le premier mot qui vient à l’esprit en refermant les plus de deux cents pages de cette extraordinaire version de Pinocchio. Ce magnifique conte illustré retourne sur les traces d’une des plus célèbres histoires italiennes, devenue universelle depuis sa naissance au XIXe siècle. À redécouvrir sans modération.

Lorsque Geppetto donne naissance à un pantin de bois, il est loin de se douter des malheurs qu’il va lui attirer. Car une fois animée, sa création va se confronter aux dangers de la vie, repoussant sans arrêt la possibilité de devenir, un jour, un petit garçon comme les autres. Mauvaises rencontres, honnêteté mise à mal, il finit toujours par suivre la voie du mal dès qu’un carrefour l’amène à faire un choix.

Pinocchio T.2

C’est la version originale, celle de l’illustre Collodi, que le talentueux dessinateur Almanza a choisi de mettre en musique. La construction du récit et une narration de très belle facture offrent le meilleur de cette histoire, connue du monde entier, en particulier par le travail animé qu’en a retiré Walt Disney en son temps.

Chaque chapitre s’ouvre avec une enseigne richement travaillée. On ressent d’entrée de jeu - car la longue histoire de Pinocchio n’est autre qu’un jeu dans le parcours semé d’embûches de la vie - un goût pour les fioritures dessinées. Les références graphiques sont multiples et le travail sur les ombres des êtres maléfiques qui peuplent cette version impressionnant. Son dessin baroque est en phase avec le texte.

Les plus jeunes qui possèdent déjà un bon niveau de lecture, comme les plus âgés, prendront du plaisir à se laisser envahir par ce livre. Il s’agit bien d’une plongée dans un univers : celui d’un conte intemporel et universel qui transporte dans les grands questionnements philosophiques. Le bien, le mal, l’oisiveté, le travail… sont autant de thèmes abordés. Avec finesse et humanité.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants