ZOO

Pieter et le Lokken (Novembre 2015)

couverture de l'album Pieter et le Lokken

Éditeur : Delcourt

Scénario : Olivier KaDessin : Olivier Supiot

Collection : Jeunesse

Genres : Fantastique

Public : À partir de 9 ans

Prix : 14.50€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 2.5

Scénario

2.0

Dessin

3.0

Le jeune Pieter habite à côté d'une forêt peuplée de monstres, les lokkens, qui se nourrissent des rêves. Mais sont-ils si terrifiants que les adultes veulent bien le dire ? Influencé par les contes nordiques, cet album jeunesse livre de belles illustrations mais pêche par un scénario qui ne parvient pas à s'adapter à un format si court.

Dans le village recouvert de neige où habite Pieter, tous les habitants savent qu'il est dangereux de s'aventurer dans la forêt voisine. C'est là que demeurent les lokkens, ces monstres qui aspirent les rêves. Le père de Pieter va régulièrement y tuer leurs larves avant qu'elles ne deviennent incontrôlables. Mais lorsque le jeune garçon en trouve une, celle-ci le supplie de la sauver. A son contact, Pieter va développer un pouvoir étonnant...

Pieter et le Lokken

Cet album livre de superbes peintures de paysages enneigés, qui nous plongent immédiatement dans l'ambiance des contes glacés. Ceux où il vaut mieux rester sagement au coin du feu que de s'aventurer dans une nature rude où sont tapis maints dangers. Les personnages ont quant à eux un style plutôt cartoon dans leurs expression, ce qui tranche étrangement avec l'ambiance générale. La dualité des lokkens est en revanche parfaitement représentée, entre jolies créatures kawaï et monstres sanguinaires effrayants.

Malheureusement, si le scénario part d'une idée intéressante, on ressort frustré que l'auteur n'ait pas pu en exploiter tout le potentiel. Donner corps aux rêves et aux cauchemars d'un enfant ouvre pourtant de nombreuses possibilités intéressantes. Mais le format très court de l'album ne permet pas de les développer : certaines ellipses sont un peu brutales et la fin arrive tellement vite que l'on en reste dubitatif, sans avoir réellement compris, au final, quelle leçon on peut bien tirer des aventures du petit Pieter...

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants