ZOO

La Chasse au loup

couverture de l'album La Chasse au loup

Éditeur : L'école des loisirs

Scénario : Sally GrindleyDessin : Tom Sutton

Public : De 3 à 8 ans

Prix : 14.00€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 1.5

Scénario

1.0

Dessin

1.5

La communauté de beaux cochons roses est tourmentée. La panique gagne tout le monde : le loup est entré ! Il se cache maintenant dans les planches de l’album. Aide les cochons à trouver le loup ! Un album ludique qui, toutefois, se révèle insuffisant dès le début de la lecture... Décevant !

Panique dans la basse-cour ! Le loup est entré. Tous les cochons se mobilisent pour combattre le redoutable prédateur et retrouver la sérénité de leur habitat. Après quelques apparitions très remarquées, le loup semble s’être retranché dans une maison... « Il faut se dépêcher » : Les nombreuses silhouettes rondouillettes se rassemblent pour l’affront.

À chaque étape de la cavale du loup dans la porcherie, le narrateur invite le lecteur à participer aux recherches ; deux petites souris s’adressent directement au jeune spectateur, augmentant ainsi l’interactivité de l’ouvrage. Enfin, des volets à soulever s’ajoutent au ton ludique des textes pour un moment amusant entre petits et grands. Pour autant, cet appel au jeu très insistant met en exergue la pauvreté d’un scénario qui repose uniquement sur le jeu du cache-cache, avec de multiples répétitions. Une sorte d’album d’observation mais avec peu d’éléments à observer... Dommage !

Du rose cochon, du vert nature et le sombre pelage du loup : l’album offre une palette de couleurs à l’aquarelle, qui qualifie avec simplicité les compositions évidentes des planches. Néanmoins, le trait noir, rond et libéré, semble avoir été posé de manière un peu rapide, donnant une impression d’empressement dans un dessin parfois inesthétique.

Malgré quelques références peu exploitées, comme celle adressée au conte des Trois petits cochons, il est difficile d’apprécier l’intérêt réel de cet ouvrage. Les volets à soulever acquièrent finalement un rôle de « gadget » dans cet album où la lucidité se perd dans un récit superficiel. Une belle déception !

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants