ZOO

La Volière dorée

couverture de l'album La Volière dorée

Éditeur : L'école des loisirs

Scénario : Anna CastagnoliDessin : Carll Cneut

Public : De 6 à 11 ans

Prix : 22.50€

Voir la bande-annonce
ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Valentina, la fille de l’empereur, est une jeune fille capricieuse et cruelle, passionnée par les oiseaux. Une nuit, elle rêve d’un oiseau parlant ! Elle le veut ! Les merveilleuses illustrations de Carll Cneut accompagnent avec une saveur exquise ce récit sanglant de l’italienne Anna Castagnoli. Un chef d’œuvre !

Valentina, la fille de l’empereur, a tout ce qu’elle désire : « des centaines de paires de chaussures, d’autres centaines de chapeaux et cinquante ceintures en peau de serpent. » Mais sa plus grande passion, ce sont ses oiseaux. Elle possède cent une volières. Et pour obtenir les oiseaux rares qu’elle désire, elle n’hésite pas à faire couper les têtes des serviteurs qui ne lui apportent pas ce qu’elle demande ! Une nuit Valentina rêve d’un oiseau qui parle : c’est celui-là même qu’il lui faut !

La Volière dorée

En qualité de petite fille capricieuse, Valentina est très gâtée. Et pourtant elle est arrogante, hargneuse et dangereuse. Ses serviteurs meurent par centaines, que ce soit dans les périlleux voyages destinés à rapporter des oiseaux rares ou bien lorsque leur tête tombe dans l’exécution commanditée par l’enfant sanguinaire. Un récit audacieux !

Cet ouvrage sublime, au papier épais et au travail d’illustration minutieux, aura valu à son illustrateur Carll Cneut une année et quatre mois de création ! Il travaille les oiseaux avec parfois sept couches de peinture pour leur donner une texture épaisse et une multitude de reflets sur les plumes ! En parallèle de l’album en grand format, il a réalisé un cahier d’oiseaux « à colorier ».

L’auteure italienne Anna Castagnoli avait contacté Carll Cneut pour cette histoire qu’elle avait rédigé en pensant spécialement à son travail d’illustration, cet ouvrage saisissant lui donne raison ! La finesse de l’illustration accompagne avec somptuosité un récit puissant que l’on ne proposera pas toutefois en dessous de sept ans. Une merveille !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants