ZOO

Ennemis (Octobre 2015)

couverture de l'album Ennemis

Éditeur : Ankama

Scénario : Didier Jaba MathieuDessin : Sozyone Gonzalez

Genres : Aventure, Science-Fiction

Public : À partir de 12 ans

Prix : 15.90€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 3.0

Scénario

2.5

Dessin

3.5

Dustin, jeune journaliste, se réveille un jour sur une planète âpre et répugnante, sans connaître les raisons de sa présence dans ce curieux univers... Une dictature, des travailleurs forcés, une essence pure aux immenses pouvoirs : Dustin se trouve au cœur d’une lutte de tribus pour la liberté ! Étonnant.

Dustin se réveille un jour sur une planète puante, avec le bruit lancinant du Sandung qui lui torture l’esprit. L’immense train de ferraille parcourt l’unique mine de Hantunopolis, dans l’atmosphère pesante et pestilentielle de cet infâme univers. La planète évolue sous le dictat du grand Vorzon, accompagné de ses sbires, les Radoïdes. Le protagoniste s’allie rapidement avec un Vorri colossal pour une quête du Naleter, une essence aux pouvoirs surprenants, notamment celui de l’immortalité.

Ennemis

Autrefois les Vorris étaient libres. Le dictateur dirige désormais la planète dans laquelle le quotidien du jeune journaliste, physiquement laborieux, est conté dans une lettre qu’il rédige. Malgré un univers très bien construit, l’abondance des détails aboutit à un récit confus aux tournures syntaxiques parfois complexes, difficile à digérer lors d’une première lecture...

Les planches sales, âcres et fétides traduisent avec efficacité les « odeurs d’orichalque grillé et de fruits moisis » qui s’étendent dans de sombres paysages, incroyablement dépaysants ! Des effets graphiques impressionnants du grapheur Sozyone Gonzalez s’offrent aux yeux du lecteur conquis, comme la forêt de Trom ou encore les nombreuses machines, dans une ambiance chromatique pourtant rude et inquiétante... Un graphisme merveilleux, original et troublant !Ennemis

Enfin, malgré la complexité d’un récit généreux en détails et particularités, Ennemis offre un univers inédit et étonnant. Une deuxième lecture peut se révéler judicieuse pour profiter pleinement du récit de G. Jaba Mathieu, et ainsi se prémunir face aux quelques tirades poétiques et irrévérencieuses qui ont tendance à perdre le lecteur... Une curiosité à découvrir.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants