ZOO

A la recherche du monstre (Mars 2016)

couverture de l'album A la recherche du monstre

Éditeur : Mosquito

Scénario : Bettina EggerDessin : Bettina Egger

Genres : Aventure

Public : À partir de 12 ans

Prix : 15.00€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 3.5

Scénario

3.5

Dessin

3.5

Avez-vous une idée de ce à quoi ressemble un Tatzlwurm ? Non ? Cela ne vous dit rien ? Eh bien il ne vous reste plus qu’à emboiter le pas du professeur Paul Niort, zoologue et collectionneur d’animaux et d’objets bizarres. Sous la plume alerte de Bettina Egger, en route pour le Tyrol où ce drôle de bestiau aurait élu domicile.

C’est un certain Jakob N. qui invite Paul Niort à la recherche de ce curieux animal qui, croquis à l’appui, ressemblerait à un grand ver avec deux pattes et une tête de chat. Aiguillé par la curiosité autant que par le désir de rompre avec une certaine routine, le professeur quitte Strasbourg pour Innsbruck. L’histoire de déroule au cours de l’été 1934 alors que depuis l’Allemagne, un certain Adolf lorgne sérieusement vers l’Autriche qu’il rêve d’annexer.

A la recherche du monstre

Comme il se doit, la quête de Paul et de Jakob finit par être plus importante que l’objet visé, le Tatzlwurm, appelé aussi Murbl. Bettina Egger nous emmène sur les sentiers du Tyrol pour nous faire découvrir ses beaux paysages alpestres, sa population et partager certaines de ses traditions. Si elle éprouve parfois quelques difficultés à garder une constance dans la physionomie de certains de ses personnages, Jakob notamment, son noir et blanc travaillé à la plume, tout en hachures avec de beaux aplats, vient mettre en valeur la nature et les architectures. On sent dans son dessin qu’elle a vraiment parcouru les lieux qu’elle magnifie.

Cet album, dont la fantaisie et l’humour charment autant que le dessin, incitera peut-être même certains lecteurs à partir à la recherche de ses autres titres qui pourraient se révéler tout aussi enthousiasmants et enchanteurs.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants