ZOO

Insomnies (Mars 2016)

couverture de l'album Insomnies

Éditeur : Sixto

Scénario : Germain BoudierDessin : Germain Boudier

Genres : Polar / Thriller, Récit de vie

Public : À partir de 12 ans

Prix : 23.00€

Voir la bande-annonce
ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 4.5

Scénario

4.0

Dessin

5.0

L'ennui et les insomnies peuvent parfois conduire à se mettre en danger. En pleine crise de la quarantaine, Damien essaie d'oublier son quotidien en arpentant le sentier côtier de sa ville finistérienne. Un album dense et profond, qui mêle avec brio histoire intime, intrigue policière et dessin de belle facture.

Damien tente de lutter contre la routine. Il multiplie les balades sur le sentier côtier qui longe sa ville bleue, Concarneau. Dictaphone et appareil photo en main, il y fait de drôles de rencontres : un mec un peu taré, des promeneurs qui errent sans but précis. Et une jolie joggeuse, qui va le plonger dans une drôle de chasse au trésor.

Insomnies

Ce polar charpenté déroule une narration pleine d'imprévus, avec l'océan pour toile de fond. Balloté entre l'intimité du personnage principal, un quadra en crise, et une intrigue policière qui se déploie doucement mais sûrement, le lecteur est plongé dans une tranche de vie qui en appelle d'autres... On dévore cet album épais, dont le récit alterne entre la vie de Damien et celle qu'il aimerait vivre.

Le dessin respecte le même rythme que l'histoire. On passe de planches entièrement travaillées au feutre à des lavis plus gros, plus sombres. Plus noirs, plus profonds. Après deux ans de boulot pour mener ce projet à bien, Germain Boudier montre tout le potentiel de son coup de crayon. Les pages défilent sans laisser un instant le temps s'écouler.

Insomnies concoure au Prix de la bande dessinée embarquée, à l'initiative de l'association Brest en Bulle. L'album va être lu sur les bateaux de la compagnie Penn ar Bed qui conduit aux îles du Ponant (Sein, Molène, Ouessant...), sur les navires hauturiers d'Ifremer (Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer), et jusque dans les sous-marins de la Force océanique stratégique. Il va autant voyager que ses lecteurs...

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants