ZOO

Le Bestiaire universel du professeur Revillod (Février 2016)

couverture de l'album Le Bestiaire universel du professeur Revillod

Éditeur : Casterman

Scénario : Miguel MurugarrenDessin : Javier Saez Castan

Collection : Album Jeunesse

Genres : Documentaire BD, Humour

Public : De 6 à 8 ans

Prix : 14.50€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Grâce à ce splendide et très sérieux almanach de la faune mondiale, oubliez les stupides tigres, les banals éléphants et autres vulgaires dromadaires... Et admirez enfin les espèces animales rarissimes que les plus grands Muséums d'Histoire Naturelle se disputent.

Pline l'Ancien, Linné, Buffon ou Cuvier... Nul besoin d'être un expert en zoologie pour connaître les noms de ces illustres naturalistes. Il en est pourtant un que l'on oublie trop souvent : celui du professeur Revillod. Génie en avance sur son temps, chercheur et aventurier émérite, découvreur d'une terre nouvelle justement baptisée Revillioda, ce grand homme imaginaire méritait bien que l'on s'intéresse de plus près à son œuvre. C'est aujourd'hui chose faite, grâce à l'institut qui porte son nom et qui publie, à l'intention du grand public, son Bestiaire Universel.

Bestiaire universel

Cet ouvrage de référence, moult fois primé et salué comme il se doit par l'ensemble de la communauté scientifique, présente enfin les surprenantes découvertes de ce drôle de professeur, illustrées d'après ses propres esquisses.

Le principe de ce Bestiaire est connu : il permet, grâce à un jeu de languettes que l'on tourne pour mélanger têtes et corps, de créer diverses combinaisons d'animaux. 4 096 tout de même, légendées de leurs dénominations scientifiques. C'est ainsi que l'on découvrira par exemple le Chalagol, un « camélidé résistant menacé d'extinction du désert de Gobi », ou moins sympathique, la Pucekysinoire, « parasite glouton couvert de poils à l'occasion charognard ».

Ces multiples espèces animales à inventer permettent donc de « s'instruire en se distrayant et vice versa ». Le lecteur est d'ailleurs invité à retrouver certaines espèces comme le Tatouar, à identifier l'animal mystérieux qui ne porte pas de nom, ou à composer le spécimen le plus invraisemblable.

Cet album plein de second degré, au contenu et au ton complètement loufoques, s'accompagne de belles illustrations à la façon des gravures anciennes, accentuant son côté décalé et surréaliste. Un bien bel et nécessaire ouvrage.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants