ZOO

L'Héritage du Chaos

couverture de l'album L'Héritage du Chaos

Éditeur : Sandawe

Scénario : Emmanuel Cassier, WeissengelDessin : Emmanuel Cassier

Genres : Historique

Public : À partir de 16 ans

Prix : 19.95€

ma collection
ma wishlist

Le résumé de l'album

La Somme, juillet 1916. Quelque part sur le front, l’offensive alliée regroupant des bataillons français et anglais est engagée face aux Allemands. Parmi les combattants, trois hommes... Trois soldats anonymes qui vont connaître dans leur chair et dans leur âme les ravages irréparables de la guerre...

Augustin Dagneau, 1ère classe de l’armée française, est fauché en pleine course par une rafale de mitrailleuse alors qu’il tente de traverser un espace découvert. Les jambes criblées de plomb, il est traîné hors d’atteinte par ses frères d’armes. Il conservera à jamais un boitillement qui le contraint à marcher avec une canne.

Noah Feuchtner, sous-officier allemand, est pris sous le feu de l’artillerie ennemie. Alors qu’il tente, avec d’autres, de se mettre à l’abri, un obus explose à proximité, emportant une partie de son visage. Noah est récupéré vivant par les brancardiers, mais, désormais « gueule cassée », il porte pour toujours les stigmates de l’enfer.

Une colonne de fantassins anglais s’apprête à prendre position dans les ruines d’un hameau, mais l’artillerie teutonne pilonne avec acharnement l’endroit. Sous la pluie de feu, les hommes meurent et les derniers vestiges d’habitations sont anéantis. Lorsque l’enfer s’apaise enfin, un seul survivant est retrouvé, l’uniforme en lambeau, le corps indemne, mais l’esprit perdu... Qui est-il ? Nul ne le sait... Mais l’infirmière qui le soigne est bien décidée à le découvrir.

Trois ans plus tard, alors que le monde réalise à peine l’ampleur du conflit qui vient de s’achever, les destins brisés de ces trois hommes vont se croiser.

Venu à Paris pour un combat de boxe de seconde zone, Noah est embarqué par Augustin dans ce qu’il croit n’être qu’un petit boulot de récupération d’objets volés, à la limite de la légalité. Tous deux ignorent encore qu’ils viennent de mettre le nez dans une sombre et tragique histoire d’héritage familial.

N’écoutant que leur instinct d’enquêteurs, les deux hommes vont s’acharner à faire tomber les masques des acteurs d’un complot sordide, un jeu de dupes où la cupidité, la jalousie et la rancœur mènent une danse macabre sur les corps encore fumants des sacrifiés de la « Der des Der ».

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants