ZOO

Les tontons éparpillés façon puzzle NE (Juin 2016)

couverture de l'album Les tontons éparpillés façon puzzle NE

Éditeur : Glénat BD

Scénario : Philippe ChanoinatDessin : Charles Da Costa

Collection : Humour

Genres : Humour

Public : Tout public

Prix : 13.90€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

Le cultissime Tontons flingueurs, chef d’œuvre du cinéaste Lautner magnifié par la verve d’Audiard, trouve dans Les Tontons éparpillés façon puzzle un second souffle, une deuxième lecture juste et sans fausse notes. Un magnifique hommage.

Qui ne se souvient pas des Tontons flingueurs, de ces aficionados de la gâchette interprétés par des acteurs qui avaient de la gueule et un bagou à toute épreuve ? Dans ce film en noir et blanc, témoignage d’une époque où les fripouilles n’étaient pas de bas étage et avaient encore de la classe, une éthique et des principes. Le tout porté par les dialogues d’Audiard, maître du bon mot, du verbe cru, virtuose du franc parler et des tirades qui font mouche. Lesquelles accompagnent à merveille les salades de phalanges que ces messieurs distribuent à tout va. On en serait presque nostalgique !

Les tontons éparpillés façon puzzle

Philippe Chanoinat et Charles Da Costa ont eu la bonne idée de ramener les tontons de leur tombeau pour leur insuffler une nouvelle dimension. Les Tontons éparpillés façon puzzle étale la bio des gangsters old school. Il présente les personnages tout en retraçant les grandes étapes du film. Chaque page est construite sous la forme d’un casier judiciaire et s’intéresse à un protagoniste, décrit son caractère, ses faits d’armes, ses aléas avec la justice... Une présentation à la patte audiardienne, teintée d’humour vache et de cynisme.

Les textes sont illustrés par des caricatures acérées de réalisme, en noir et blanc. Réalisées au crayon, elles transfigurent bien les gueules de tous ces monstres sacrés du cinéma. Cerise sur le gâteau, la caricature évite élégamment la faute de goût ou la surenchère.

Ce duo de choc n’hésite pas d’ailleurs à réitérer l’essai avec d’autres films du même acabit. Et oui, les auteurs, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants