ZOO

Martin Eden

couverture de l'album Martin Eden

Éditeur : Futuropolis

Scénario : Denis Lapière, Jack LondonDessin : Aude Samama

Genres : Historique, Récit de vie

Public : À partir de 16 ans

Prix : 24.00€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 3.5

Scénario

3.0

Dessin

4.0

Ambitieuse entreprise que de vouloir adapter l’un des plus beaux romans de Jack London, Martin Eden, œuvre aussi complexe que profonde. Mais c’était sans compter le talent de Denis Lapière et Aude Samama qui parviennent à offrir une adaptation tout en douceur sans rien enlever à la force du récit.

Martin Eden fait partie de ces ouvrages qui marquent profondément et restent à jamais sur les étagères des bibliothèques. Ecrit en 1909 par Jack London, il est bien plus qu’un roman autobiographique comme l’avait interprété la critique de l’époque. Martin Eden est avant tout un roman socialiste comprenant une critique féroce de la bourgeoisie et de l’individualisme.

Martin eden

Ceci n’a pas échappé à Denis Lapière qui a su choisir les passages clés du récit pour tenter de ne rien omettre d’un roman si dense, où se conjuguent une histoire d’amour entre un marin et une bourgeoise, l’ambition sociale, l’élévation intellectuelle, le rêve américain, le socialisme et la foi en l’humanité. Si l’auteur a su restituer la plupart de ces aspects, le format de la bande dessinée ne permet malheureusement pas les réflexions philosophiques, littéraires et autres introspections propres à ce roman inégalable.

Martin Eden

Cependant, grâce au dessin hypnotisant d’Aude Samama, la bande dessinée démontre toute sa force et singularité en apportant une autre dimension au récit. Chaque case de cet album offre une peinture à la gouache révélant un Martin Eden aux traits évidents de Jack London ou encore les contrastes saisissants entre les intérieurs bourgeois et les chambres exigües des plus pauvres.

Avec leur propre lecture du roman de Jack London, Denis Lapière et Aude Samama offrent une adaptation à la fois fidèle et personnelle qui ne donne qu’une envie à la fermeture de l’album : aller chercher le roman au fond de sa bibliothèque pour le découvrir à nouveau !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants