ZOO

Le Crocodile de l'école (Août 2016)

couverture de l'album Le Crocodile de l'école

Éditeur : Kaléidoscope

Scénario : Christine Naumann-VilleminDessin : Marianne Barcilon

Genres : Humour

Public : De 3 à 5 ans

Prix : 13.00€

ma collection
mes souhaits
mes lectures

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.5

Dessin

3.0

Comment s’intégrer à l’école, quand on est un crocodile qui ne sait rien faire comme tout le monde ? Cet album très mignon et positif donne la réponse, évidente, mais toujours bonne à rappeler.

Un nouvel élève est arrivé et il ne ressemble pas aux autres écoliers. C’est un tout riquiqui crocodile qui vient de faire sa rentrée ! Sa première journée est un peu compliquée : il ne sait rien faire tout seul. Ni jouer, ni dessiner, ni pédaler, ni manger proprement, ni se préparer. Alors plutôt que de l’exclure et se moquer, les autres enfants vont lui montrer comment se débrouiller. Incroyable, à chaque nouvel apprentissage, le crocodile grandit, grandit, grandit... Jusqu’à devenir un grand, très grand crocodile, capable de croquer ses nouveaux copains d’une seule bouchée !

Ce joli album au format à l’italienne aborde les thèmes de l’entraide et de l’amitié en plaçant ses personnages dans un univers familier. Les petits lecteurs reconnaîtront les différents moments d’une journée à l’école et pourront tour à tour s’identifier au petit crocodile qui ne sait pas toujours tout bien faire ou à ses camarades bienveillants qui le poussent à dépasser ses difficultés.

Sous son ton léger jamais moralisateur et sa petite rengaine, cette histoire est une jolie ode à la solidarité et à la tolérance. À aucun moment, ce petit écolier atypique n’est jugé. Au contraire, avec toute la simplicité et l’innocence du monde, le groupe fait bloc pour le guider. Et l’histoire montrera que le crocodile aussi peut aider le reste de la classe à grandir ! Réalisées dans un style personnel et expressif, avec un trait léger et des aquarelles toutes douces, les illustrations se veulent aussi mignonnes que le récit.

Si seulement l’école pouvait être un tel lieu d’inclusion... Il est bon en tout cas de l’espérer, avec cet album à partager auprès des 3 à 5 ans.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants