ZOO

Un Bruit étrange et beau (Octobre 2016)

couverture de l'album Un Bruit étrange et beau

Éditeur : Rue de Sèvres

Scénario : ZepDessin : Zep

Genres : Récit de vie

Public : À partir de 12 ans

Prix : 19.00€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Un moine chartreux fait vœu de silence et de solitude. Aussi, quand William quitte son monastère au décès de sa tante, il découvre en bloc le monde extérieur... et l’amour. Zep montre le meilleur de son talent narratif et esthétique dans un titre incontournable. L’album de la douceur et de la sincérité.

S’il est des choix de vie, devenir moine dans l’ordre religieux des chartreux en est un. William, qui a sacrifié sa vie et fait vœu de chasteté et de silence, le sait bien. Lorsqu’il sort pour se rendre chez le notaire au décès de sa tante, il goûte à la vie extérieure. Elle lui tourne la tête. Entre cette jeune femme dont il tombe amoureux dans le train et les retrouvailles avec sa cousine et son diable de cousin, c’est le début du paradis. Mais William a fait un choix cruel...

Rarement bande dessinée n’a aussi bien endossé son titre. Le lecteur est bercé par ce bruit étrange et beau à travers l’expérience de ce moine en liberté. Avec ce que ça comporte de traumatisant pour un être qui n’est plus habitué à entendre ne serait-ce que le son de sa propre voix. Zep montre une nouvelle fois que son talent dépasse le troubadour des cours de récré, son héros Titeuf.

Ce bruit étrange est beau n’est pas que sonore. Il prend aussi toute sa dimension dans le graphisme doux et délicat. Des cases sans cadre, un trait plein de zénitude et des couleurs d’une tendresse inouïe touchent. Ils apportent grandeur et profondeur à un récit teinté de mysticisme et de spiritualité.

En plus d’être un scénariste qui compte, Zep possède dans son dessin ce supplément d’âme qui nous empêche de refermer cet album plein d’humanité avant d’en avoir croqué la dernière case. Un bruit étrange et beau. Un bruit magique.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants