ZOO

Joli corbeau (Mars 2017)

couverture de l'album Joli corbeau

Éditeur : Flammarion

Scénario : ZemanelDessin : Amélie Dufour

Collection : Père Castor

Genres : Aventure, Humour

Public : De 6 à 8 ans

Prix : 5.25€

ma collection
mes souhaits
mes lectures

La critique ZOO

Note ZOO 3.0

Scénario

3.0

Dessin

4.0

Un corbeau sur un arbre perché tenait en son bec un fromage... Mais que s’est-il passé avant, pendant et après la célèbre fable ? Tout est expliqué dans ce petit album jeunesse joliment illustré qui permet de découvrir autrement le classique de Jean de la Fontaine.

Le corbeau a faim, il cherche à manger. La chance lui sourit car sur le rebord de la fenêtre de la ferme se trouve un fromage qu’il a tôt fait de voler. Poursuivi par le chat, le voleur plumé se réfugie dans un arbre. Le chien et la vache viendront bientôt prêter main forte pour récupérer le larcin. Mais ni la force ni la menace ne fonctionnent. Jusqu’à ce que surgisse le rusé renard...

L’approche de ce conte intéressante emprunte parfois son texte bien écrit Au corbeau et au renard. Broder autour d’une fable, rajouter un contexte, des conséquences, facilite sa compréhension. Revisiter un classique permet aux jeunes lecteurs de se familiariser avec un texte célèbre qu’ils retrouveront sans doute à l’école... Il manque juste une petite invitation culturelle qui rappelle la fable d’origine : expliquer ses sources afin de ne pas porter à confusion.

Les illustrations charmantes apportent de la légèreté au récit avec leur trait crayonné. Le crayon amène également du mouvement : le vent souffle dans l’herbe, les animaux s’envolent et courent de pages en pages. Harmonieuses, les couleurs tendres offrent un équilibre subtil déjà présent dans la composition de chaque page. Le noir bleuté du corbeau ressort bien dans de grandes étendues vertes sans pour autant dénoter.

Petit album jeunesse très joliment illustré, Joli corbeau présente de nombreux intérêts en dépit d’une filiation claire quant à la fable d’origine et l’auteur. Une belle lecture en somme...

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants