ZOO

Comme une odeur de Diable (Juillet 2017)

couverture de l'album Comme une odeur de Diable

Éditeur : Mosquito

Scénario : Laurent Lefeuvre, Claude SeignolleDessin : Laurent Lefeuvre

Genres : Fantastique

Public : À partir de 16 ans

Prix : 14.00€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 3.5

Scénario

3.5

Dessin

4.5

Laurent Lefeuvre, auteur du remarqué Fox-Boy, adapte quelques contes de Claude Seignolle, qui a sillonné la France pour en ramener des histoires fantastiques. Son trait nous embarque dans un univers sombre et inquiétant, où les choses ne sont jamais ce qu'elles semblent être. Prenez garde, une malédiction est vite arrivée...

Un homme trouve dans son grenier la recette, quasi-impossible à réaliser, pour devenir loup. Un autre aurait mieux fait de rester édenté, plutôt que de se greffer les dents du premier mort venu. Et si vous possédez le don de deviner quand la mort arrivera pour vos semblables, méfiez-vous du retour de bâton.

Spécialiste du patrimoine fantastique français, Claude Seignolle y a consacré une bonne partie de son œuvre. La Bretagne, terreau fertile dans ce domaine, est aussi la contrée de Laurent Lefeuvre, dont le Fox-Boy emprunte autant aux super-héros de comics qu'aux personnages maudits des contes ruraux.

Ensemble, ils nous content cinq histoires originales (qualité pas toujours évidente pour les contes populaires) sur les thèmes de la malédiction et de la transformation. Souvent de nature animale, celle-ci permet à Lefeuvre de laisser son trait dense et hyper-réaliste nous régaler avec des gravures plus vraies que nature et proprement effrayantes. Les poils, les pustules et les ravages de la vie sautent aux yeux avec une force incroyable. En noir et blanc, son dessin prouve une maîtrise des jeux d'ombres et de lumières, de ceux qui font frémir autour d'un feu de bois.

Dommage que le format trop court ne permette que d'effleurer l’œuvre de Seignolle. Quant à la volonté de se rapprocher du recueil de contes à l'ancienne, avec mise en scène du conteur en introduction de chaque histoire et typo vieillotte, elle donne un aspect trop kitsch.

On garde de cette lecture les mises en scènes incroyables et les illustrations de Lefeuvre, que l'on espère retrouver bientôt, sur Fox-Boy ou ailleurs !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants