ZOO

Là où naît la brume (Août 2017)

couverture de l'album Là où naît la brume

Éditeur : Rue de Sèvres

Scénario : Christian PerrissinDessin : Christophe GaultierColoriste : Marie Galopin

Genres : Récit de vie

Public : À partir de 16 ans

Prix : 17.00€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Josh est un routard. Il a passé sa vie à partir pour revenir. Cette fois, il se rend sur les traces de son père à Terre-Neuve. Le trouvera-t-il en vie ? Dans ce récit intimiste au dessin mélancolique et contemplatif, les auteurs nous entraînent sur les chemins et dans la tête du personnage principal. C'est très beau.

Josh aime la route. Partir. Revenir, pour mieux repartir. Cette fois, c'est dans une quête initiatique qu'il se lance. Sur les traces de son père. Originaire de Terre-Neuve, le marin est venu y finir ses vieux jours. Mais père et fils ont traversé la vie sans apprendre à se connaître. Josh retrouvera-t-il son paternel ? Répondra-t-il aux questions qu'il se pose ?

Là où naît la brume, les sentiments et émotions sortent de terre. C'est ce qu'on ressent à la lecture de ce road trip intimiste et initiatique de Christian Perrissin. Ce que fait Josh, combien rêveraient de l'accomplir : partir pour retrouver ses racines. Donner un sens à son avenir et de la profondeur au présent en apprenant à mieux connaître son passé. Voilà un récit rondement mené dont la fin renferme son lot de surprises...

Où diable le dessinateur Christophe Gaultier a-t-il chopé un tel coup de crayon ? Il y a beaucoup de tristesse, de ressenti, de nostalgie et d'émotion dans son trait. Mais à la fois de l'optimisme, de l'envie, de l'excitation. Des raisons de croire en la vie. Elle réussit aussi bien les moments de solitude de Josh que les paysages canadiens et maritimes. Son graphisme coupe le souffle.

Là où naît la brume : un récit charpenté et bourré d'humanité, un dessin de toute beauté, universel. Un incontournable pour les amateurs de tranches de vie et de grands espaces.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants