ZOO

Psychanalyse du Bad Guy (Septembre 2017)

couverture de l'album Psychanalyse du Bad Guy

Éditeur : Warum

Scénario : WandrilleDessin : Matt Dunhill

Genres : Humour

Public : À partir de 16 ans

Prix : 5.00€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Frankenstein, Cruella, le Monstre du Loch Ness… De nombreux méchants se confient au psy. C’est l’occasion pour eux de revenir sur leur passé trouble, sur les éventuelles origines de leurs ambitions dévastatrices. Un petit album pétillant, qui se termine un peu trop vite...

Des célébrités machiavéliques se succèdent à tour de rôle sur le divan pour confier les raisons de leurs sombres desseins. Bien qu’un mal-être intérieur en soit souvent à l’origine, difficile d’espérer pour ces bad guys avérés une quelconque rédemption, ni même une cessation de leurs méfaits.

De Cruella à Hannibal Lecter, de Frankenstein au Sergent Garcia, la culture geek est mise à l’honneur dans cette anthologie de personnages hors-normes. Les souffrances inattendues de ces sadiques donnent lieu à des scènes cocasses et hilarantes. Un Alien souffre de ne pas avoir connu sa maman décédée en couches ; Frankenstein craint de tomber sur une moche s’il s’inscrit sur un site de rencontres. C’est l’hôpital qui se moque de la charité...

Alors que Wandrille est à la création de tous les livrets de cette collection, Dunhill est le dessinateur de ces méchants notoires. Son trait fin et sensible imite avec élégance l’apparence emblématique des fameux personnages. La coloration vive et nuancée, préservant une part importante du blanc du papier, aboutit à des planches éclatantes ! Un travail qui mériterait davantage qu’un si petit format.

Bien qu’il soit intéressant par sa légèreté, le très petit format de cette collection a tendance à dévaloriser le travail des artistes, qui mériterait d’être rassemblé dans un recueil immense plus dense. Mais cette création poilante ne manquera pas d’égayer tout moment de la journée !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants