ZOO

Un gâteau comment ?

couverture de l'album Un gâteau comment ?

Éditeur : L'école des loisirs

Scénario : Gwendoline RaissonDessin : Ella Charbon

Genres : Humour

Public : De 3 à 5 ans

Prix : 11.50€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

Quand Léonie doit s’occuper de Léon, elle prend son rôle de grande sœur très à cœur. Après tout, la politesse c’est important, que l’on soit petit ou grand... Un petit album joyeux et malicieux pour se souvenir qu’avec un « s’il-te-plaît », ça marche toujours mieux !

C’est l’heure du goûter, le petit Léon mangerait bien un gâteau. Mais quand il le demande à sa grande sœur Léonie, celle-ci fait mine de ne pas comprendre. Un gâteau comment ? Mais juste un petit gâteau, ceux du paquet, là, au chocolat ! Elle est bête ou quoi ?! Léonie ne lâche pas et les deux enfants en viennent à se disputer. Léon, vexé et toujours affamé, promet à sa sœur de tout répéter. Ce sera bien fait pour elle et ça lui apprendra un peu la politesse. Euh, la poli-quoi ? !

Ah, le fameux mot magique, combat quotidien épuisant de bien des parents... Ce petit album amusant rappelle avec humour et malice la règle de base de la politesse. La leçon est d’autant plus efficace qu’elle n’est pas donnée par l’adulte tout-puissant, mais par une fillette à laquelle les jeunes lecteurs s’identifient facilement. L’adulte justement, représenté ici par un papa distrait, n’est pas forcément le mieux placé pour éduquer au « s’il-te-plaît » et n’en est d’ailleurs pas exempté... En témoigne le clin d’œil final !

Ce petit récit au ton espiègle imaginé par Gwendoline Raisson est parfaitement mis en valeur par les illustrations toutes rondes et colorées d’Ella Charbon. De son trait léger et enfantin, elle donne vie à des personnages qui, selon les pages, peuvent se révéler aussi terribles que mignons !

Sûr qu’avec cette lecture pleine d’humour qui administre une piqûre de rappel des bonnes manières sans même en avoir l’air, les petits et grands gourmands seront moins étourdis... Surtout à l’heure du cookie !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants